Lucie et sa licorne de Dana Simpson

Bonjour à tous !

         Aujourd’hui je vais vous présenter une bande-dessinée jeunesse parue récemment chez 404 éditions, que j’ai eu la chance de recevoir lors de la dernière masse critique Babelio. J’étais très curieuse de découvrir celle-ci étant donné que moi, les licornes, ça me parle beaucoup ! 🙂

Résultat de recherche d'images pour

Résumé : 

     Lucie n’a pas beaucoup d’amis à l’école, elle est très introvertie. Mais sa vie change quand elle rencontre une licorne au bord d’un lac, piégée par son reflet dans l’eau. En lui jetant une pierre, Lucie sauve la licorne éblouie par sa propre beauté. Du coup, la petite fille a droit à un vœu, et quoi de mieux que d’avoir une licorne pour meilleure amie ? Voilà donc Lucie et Rosemarie embarquées dans des aventures aussi drôles qu’épiques, pour les enfants… et pour les plus grands !

Mon avis :

       Tout d’abord nous avons une introduction qui compare cette bande-dessinée avec Calvin et Hobbes et Snoopy et les peanuts. Même si je ne suis pas une grande connaisseuse de ses deux séries, je reconnais que le ton qui s’en dégage, mi-jeunesse mi-adulte est très présent dans Lucie et sa licorne. Nous suivons Lucie, fillette de 9 ans solitaire et un peu nerd sur les bords qui découvre par hasard une licorne dans la forêt et veut tout de suite s’en faire sa meilleure amie. S’ensuit toute une série de petites histoires entre Lucie et Rosemarie de Céleste Museau, une licorne au narcissisme totalement assumé et dotée d’un sarcasme à toute épreuve. Cette amitié improbable entre une petite fille peu sûre d’elle et une licorne beaucoup trop confiante, va peu à peu réussir à vaincre leurs difficultés à se comprendre mutuellement. Si les deux sont sans conteste des anti-héroïnes, nous ne pouvons que nous y attacher. Les points forts de cette BD sont sans aucun doute, ces références bien trouvées et ces gags qui tombent comme il faut. Cependant, ce n’est malheureusement pas le cas pour tous puisque certains retombent un peu comme un soufflé et je pense que cela est dû en grande partie à des problèmes au niveau de la traduction. Cependant, Lucie et sa licorne est typiquement le genre de BD que j’aurais aimé lire aux alentours de 10 ans et même plus âgée comme maintenant puisque certaines références sont, à mon sens, difficiles à comprendre pour un enfant.

Extrait :

licorne

Comment devenir une rock star (ou pas) de Anne Percin

 

Bonjour à tous !

     Aujourd’hui je reviens avec le dernier tome de la série « comment (bien)... » d’Anne Percin. J’avais vraiment apprécié les deux premiers qui se lisent d’ailleurs aussi indépendamment des autres : Comment (bien) rater ses vacances et Comment (bien) gérer sa love story ! 🙂

Couverture Comment devenir une rock star (ou pas)

Résumé :

        Bon, comme ça, vous voulez que Maxime Mainard vous déballe sa life, une fois de plus? Vous voulez qu’il vous raconte avec quelle bande de dingues il va fonder son (fameux) groupe de rock ? Tout découvrir sur les secrets (brésiliens) de sa mamie Lisette? Ouvrir (enfin) les yeux sur la vie privée d’Alex, sa meilleure pote? Découvrir (avec stupeur) qui a osé rouler une pelle à Natacha, sa petite copine? Et vous demander comment, avec tout ça, il va réussir à avoir son bac?
Entre Noël et les vacances d’été, il va lui arriver, des aventures inoubliables…

Mon avis :

        J’avais hâte de terminer cette série et de découvrir la fin des aventures de Maxime, un ado au caractère bien trempé, fan de rock et véritable aimant à catastrophes. Dans ce dernier tome on sent que celui-ci est plus mature, il doit prendre de vraies responsabilités et va d’ailleurs décider de monter son propre groupe de rock. Pour se faire il va s’allier de trois compères très hétéroclytes, un tonton dépressif, un flic à cheval sur les principes et une véritable pile électrique sur pattes. J’ai encore et toujours aimé l’écriture d’Anne Percin qui mêle humour cynique et émotion douce amère. J’ai un peu moins retrouvé la légereté que j’avais apprécié dans les deux autres tomes ce qui m’a quelque peu déçue. Ce tome est vraiment centré sur la musique et même si j’ai trouvé cela très beau de voir comment Maxime s’épanouissait dans sa passion, j’aurais aimé que d’autres personnages soient un peu plus approfondis, notamment ses amis, Alex, Kévin et Natacha. La fin du roman laisse présager une suite mais malheureusement ce n’est pas encore le cas.

      Je recommande vraiment cette série à tout ceux qui cherchent des romans pour ados intelligents et aussi à ceux qui sont passionnés de rock parce qu’il y a également une bonne dose de références pour parfaire sa culture rock ! 😉

Citations :

« Les plus grands groupes de rock ont été formés dans des banlieues sordides, à des époques tristes, un jour sans soleil, par des types désespérés à qui la vie n’avait pas souri et l’amour faisait la gueule. Ma théorie, si vous la voulez, c’est que c’est pas un hasard. C’est rarement dans les beaux endroits qu’on a le plus d’instinct créatif. Je dirais même que c’est pas compatible. Il suffit de comparer les Beach Boys et les Clash pour comprendre que le soleil sur les plages, c’est joli, mais c’est pas bon pour les neurones. »

 » Si ça se trouve, tu n’es qu’un adolescent égoïste, qui croit avoir inventé l’eau chaude et qui adopte un comportement farfelu pour se donner un genre, en attendant d’avoir du plomb dans la cervelle – ce qui ferait de toi quelqu’un d’excessivement ordinaire. La plupart des ados sont comme ça, et tu sais quoi ? Le pire, c’est que la plupart des adultes aussi. « 

Concernant le challenge, ce roman m’a permis de rayer : une trilogie ! 🙂

Le manga « Orange » de Ichigo Takano

Bonjour à tous !

    Aujourd’hui je vais vous parler d’un manga et je me rends compte que ça fait assez longtemps que je ne vous en avais pas parlé sur le blog ! Il s’agit de la série Orange qui m’a été conseillée par de nombreuses personnes et qu’il me tardait donc de découvrir ! J’en suis pour l’instant au troisième tome sur les quatre qui sont sortis et j’ai hâte de lire la suite ! 🙂

couv22521926

Résumé :

     Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Mon avis :

   Ce manga fut une véritable surprise pour moi. On y suit Naho, une jeune lycéenne qui reçoit une lettre qu’elle se serait écrite à elle-même 10 ans plus tard lui donnant des indications pour éviter ses erreurs du passé et les regrets qui en découlent. Ce manga est donc un mélange de science-fiction, de romance et d’histoire de vie. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et j’ai beaucoup aimé son côté fantastique avec la lettre ainsi que toutes les émotions et sentiments que l’auteur nous fait passer de façon juste et touchante. Je me suis fortement attachée à la bande d’amis dont il est question tout au long de l’histoire surtout aux personnages de Suwa et Kakeru. Naho quant à elle est parfois exaspérante tant elle est naïve mais n’en reste pas moins attendrissante. Ce que j’ai également apprécié, c’est que ce manga est plutôt inclassable car c’est un mélange de shojo, de Seinen et de Josei, il est donc à destination de tout type de public. Les tomes se savourent les uns après les autres et je trouve que pour une fois c’est un manga dans lequel il y a un vrai contenu dans chaque volume. Bref je vous conseille de foncer si vous aimez les mangas surtout que c’est une série assez courte (5 tomes prévus) ! 🙂

Extrait :

orange-1-cases

Concernant le challenge, ce manga m’a permis de rayer : un livre que tu peux finir en un jour ! 🙂

Le jeudi c’est jeu livresque ! Semaine n°6 et 7

JeudiJeuLivresque

« Le jeudi c’est Jeu Livresque » est un rendez-vous mis en place par Secret Forbidden World !
Chaque jeudi, un nouveau défi, pour plus de détails, c’est ici !

Semaine 6 : une citation :

Comme je n’étais pas trop inspirée pour ce thème puisque je ne me souviens pas d’une citation qui ressorte vraiment parmi toutes mes lectures, j’ai décidé de regrouper les semaines 6 et 7 et donc de vous donner une citation sur mon couple préféré de tous les temps !

Semaine 7 : couple préféré :

Ce thème, par contre, ne m’a pas posé matière à réflexion car il n’y en a qu’un seul, pour moi, qui surpasse tous les autres et les surpassera toujours je pense, il s’agit de Ron et Hermione dans Harry Potter. Je suis tombée amoureuse de leur relation dans le troisième tome et à partir du quatrième, j’étais complètement à fond, à tel point que j’ai même écrit une fanfiction sur eux…et oui… Comme vous le savez peut-être, j’ai un faible pour les histoires « d’amimour » hyper compliquées, et eux, en sont la représentation même, ils sont tellement fait l’un pour l’autre, quoique JK Rowling puisse redire là dessus d’ailleurs haha ! :p 

« – Je ne peux pas venir avec vous, dit Hermione, qui rougissait à présent. J’y vais déjà avec quelqu’un d’autre.
– Tu parles ! s’exclama Ron. Tu as dit ça simplement pour te débarrasser de Neville.
– Oh, tu crois ça ? répliqua Hermione, avec un regard qui jetait des éclairs inquiétants. Ce n’est pas parce que tu as mis trois ans à t’en apercevoir que d’autres n’ont pas vu tout de suite que je suis une fille ! »

Entre toi et moi de Stephen Emond

Bonjour à tous !

          Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman jeunesse centré sur une histoire d’amitié aussi longue que compliquée. Il s’agit de : Entre toi et moi écrit par Stephen Emond. Je suis tombée par hasard sur ce roman dont je n’avais jamais entendu parler et sa quatrième de couverture m’a tout de suite emballée et en plus l’objet livre en lui même est magnifique avec sa jolie couverture et toutes les illustrations que j’ai trouvées en le feuilletant un peu. Rentrée chez moi, j’ai regardé quelques avis qui n’étaient pas bien positifs mais j’ai quand même voulu m’en faire mon propre avis !

 

Couverture Entre Toi et Moi

Résumé :

         Si vous aimez l’idée qu’un garçon très drôle et qu’une fille un peu paumée soient amis depuis l’enfance, qu’ils se perdent de vue mais se retrouvent chaque année à Noël, si vous croyez à la force de l’attraction et à la douceur d’un chocolat chaud en regardant la neige tomber, si vous pensez que deux personnes que tout sépare ne peuvent être réunies à moins d’un miracle ou d’un hasard merveilleux, alors « Entre toi et moi » est un roman pour vous.

Mon avis :

        Lucy et Evan deux adolescents de 18 ans, sont amis depuis toujours. Ils se retrouvent tous les ans à la période de noël car depuis le divorce de ses parents, Lucy habite loin de chez son meilleur ami. Ce roman avait tout pour me plaire, car j’adore les histoires d’amitiés/amour entre deux amis d’enfance comme c’était le cas dans La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern. Mais ici, le tournant de leur histoire est vraiment trop prévisible. En plus, la quatrième de couverture promettait une belle histoire façon « miracle de noël », à déguster autour d’un chocolat chaud et bien là dessus, je suis complètement déçue. L’histoire est certes assez sympathique, on s’attache quand même aux deux protagonistes et on a envie de connaître la fin de l’histoire mais ce roman m’a laissé une impression de « sympa mais sans plus ». Heureusement que les petites illustrations et planches de bandes dessinées rattrapent un peu l’histoire car pour le reste, je l’ai trouvé trop simpliste. Du style de l’auteur à l’intrigue et le pire de tout, c’est la fin qui m’a déçue plus que tout le reste. Ce roman manque atrocement de profondeur et puis quand on le fini, on se dit : « tout ça pour ça ? ». Malgré cela, l’histoire reste agréable à lire et quelques passages sont très touchants. En plus il y a de très bonnes références musicales ou littéraires et bien sûr, les illustrations sont très belles ce qui semble être l’intérêt principal du roman car cela lui confère une certaine touche d’originalité.

Extrait :


Tu sais ce que je préfère chez toi ? Tu es unique. Tu es un individu complet et totalement inimitable, et c’est le plus grand compliment que je puisse faire, je crois. Je pourrais vivre encore cent ans sans rencontrer personne qui te ressemble. Et du coup, je me sens très privilégié de te connaître, tu vois ?  

La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern

Bonjour à tous !

       Je suis très contente de vous faire cette chronique aujourd’hui car il s’agit d’une lecture pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur et c’est toujours plus sympa de partager des lectures qui nous plaisent vraiment !  Avant toute chose je remercie by kimysmile à qui je dois cette jolie découverte surtout que je serais peut être passée à côté sinon. Je ne connaissais Cecelia Ahern que pour ps : i love you que je n’ai pas lu et que je ne crois pas avoir vu non plus. Bref, by kimysmile, si tu passes par là et que tu as d’autres roman dans ce genre (ou un autre) à me conseiller, n’hésites pas ! 😉

Couverture La Vie est un arc en ciel

Résumé : (attention, je trouve qu’il spoile un peu donc, personnellement, je ne l’ai pas lu avant ma lecture)

        Sur les bancs de l’école, Rosie et Alex s’étaient juré de ne jamais de séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux Etats-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d’une longue série d’imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux ‘amis’ devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent… Serait-il possible qu’au plus profond d’eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d’amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre.. 

Mon avis :

     Tout d’abord je suis très contente d’avoir eu l’édition avec cette couverture car c’est celle que je préférais, elle donne envie avec toutes ses couleurs !

      Je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit écrit quasi-entièrement sous forme épistolaire : entre lettres, mails, notes, cartes postales, conversation etc, cela m’a d’abord un peu surprise même si en général, j’aime beaucoup les romans épistolaires mais j’avais peur que cela finisse par être un peu brouillon . Au final on s’y habitue très vite et cela rend la lecture très agréable et fluide. De plus, on peut avoir différents points de vue, cela permet aussi aux personnages secondaires d’avoir une grande importance dans le déroulement de l’histoire. L’intrigue est simple : on suit le cours de la vie de Rosie et particulièrement de son amitié avec Alex depuis leur enfance jusqu’à la cinquantaine. Amitié forte et touchante qui va être chamboulée par de multiples obstacles… Pour moi, un bon roman est un roman qui me fait réagir et celui-ci m’a fait passer par tout un panel d’émotions, du rire, aux presque larmes et surtout beaucoup d’énervement (pas du mauvais, du bon énervement) vis à vis des personnages ainsi qu’une envie constante d’aller les voir pour les secouer . Parce que on s’attache très vite à tous ces personnages même les secondaires. Ma préférence va pour Ruby et Phil, j’ai adoré leurs interventions. Bien sûr la relation entre Alex et Rosie est tellement touchante que c’est impossible de ne pas être happé par cette histoire. J’ai particulièrement aimé la première partie du roman, celle où ils sont encore jeunes et insouciants c’est celle qui m’a fait le plus sourire. Néanmoins le roman est bon du début jusqu’à la fin, il y a tellement de retournements de situations que c’est impossible de le lâcher parce que l’on veut savoir la suite à chaque fois. Bref c’est un roman d’amitié et d’amour, qui fait passer un excellent moment de lecture. La morale de cette histoire c’est que tout nos rêves sont réalisables et que l’on peut atteindre le bonheur, il suffit d’être patient et de saisir sa chance quand on nous l’a donne.

       Vous avez compris que c’est désormais un de mes livres chouchous, je vous le conseille à tous, en plus pour cet été c’est l’idéal ! Je lirais certainement d’autres romans de Cecelia Ahern, d’ailleurs n’hésitez pas à m’en recommander  ! 🙂

Extrait :

Alex,
Elle nous a séparés, je la déteste. Maintenant, je suis à côté de Steven qui pue et qui mange ses crottes de nez. C’est dégoûtant. Qu’est-ce qu’ils ont dit, tes parents, sur Mlle Gros-pif ?
Rosie