Mon petit tour au SLPJ 2016 !

Bonjour à tous !

       Cette année, comme tous les ans depuis maintenant 4 ans, je me suis rendue au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil. J’adore vraiment ce salon, l’ayant déjà fait en tant que professionnelle et en tant que visiteuse, je peux vous dire qu’il a une ambiance vraiment particulière qui me plaît vraiment. Cette année, cependant, j’y suis allée un petit peu en coup de vent et je n’ai pas eu le temps d’en profiter à fond. Il faut dire aussi que c’est la première année que j’y allais un samedi et que c’était une mauvaise idée vu le monde qu’il y avait… Néanmoins, je pense que ce salon lorsque l’on est amateur de littérature jeunesse (romans ados comme albums pour tout petits) est vraiment idéal tant au niveau de son prix (plein tarif de 5€ dont 4€ de chèque lire), tant au niveau de sa diversité et des auteurs et illustrateurs que l’on peut rencontrer en dédicace. Ma préférence va largement à celui là plutôt qu’au salon du livre de Paris qui est beaucoup plus cher mais également beaucoup trop lisse et guindé à mon goût. 

Bon trêve de suspens voici le bilan de mon passage qui même s’il a été rapide, a été plutôt productif ! 🙂

15319162_10211372777858127_4794469408674291192_n.jpg

Hugo de la nuit de Bertrand Santini qui était en compétition pour avoir la fameuse pépite du salon. J’ai surtout craqué pour sa couverture très belle et poétique.

Mille baisers pour un garçon de Tillie Colé : celui ci, j’en ai entendu beaucoup de bons avis même s’il à l’air très orienté ado girly tendance cucul la praline, je suis quand même très curieuse de le lire ! 😉

-Everything, Everything de Nicola Yoon : j’en avais aussi entendu beaucoup de positif et lorsque j’ai vu que Jennifer Niven (auteur de Tous nos jours parfaits) le recommandait, et bien je me suis dis que cela devait être une valeur sûre ( merci le marketing) ! x)

De cape & de mots de Flore Vesco : celui-ci, je le voulais depuis un petit moment déjà et je l’ai vu dans les sélections pour les prix (il me semble d’ailleurs qu’il en a reçu un mais je ne me souviens plus duquel). J’ai vraiment hâte de le lire maintenant !

Les lettres volées de Silène Edgar, un roman ado historique qui se passe au temps du Roi-Soleil et que j’ai eu la chance de me faire dédicacer ! 🙂

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, celui-ci, j’en entend tellement de bien partout que je ne pouvais vraiment pas passer à côté. Le concept du roman ado écrit en vers à l’air vraiment sympathique et j’ai hâte de découvrir cela !

Et si… de Rebecca Donovan. C’est le deuxième roman que je me suis fait dédicacer lors du salon et j’en suis vraiment contente car même si je n’ai encore jamais lu aucun de ses romans, je sais qu’elle rencontre beaucoup de succès et je pense d’ailleurs que je vais pas tarder à succomber aussi !

The girl at midnight tome 2 de Melissa Grey, une série que j’avais commencé l’an passé et dont j’avais vraiment beaucoup aimé le premier tome, il me tardait donc de me procurer la suite.

Et pour finir :

-Billy Brouillard, Les comptines malfaisantes tome 3 : Histoire de chats de Guillaume Bianco. Chaque fois que je passe devant cette série d’albums, je me retiens vraiment de craquer car je trouve les objets livres hyper beaux. Donc là, lorsque j’ai vu que c’en était un qui parlait d’histoires de chats, je me suis forcément dit que je devais commencer par celui-ci !


Voilà c’est déjà tout ! Dites moi si vous aussi vous êtes allées faire un tour au salon ou si vous aimeriez y aller (ou non d’ailleurs ^^). Moi en tout cas, j’ai déjà hâte d’être à l’année prochaine ! 🙂

Publicités

Le Bateau et la Mer, petit album pour les marins en herbe.

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui, je vous présente un joli petit album que j’ai reçu grâce à la masse critique de Babelio que je remercie encore une fois. Je l’avais sélectionné pour sa couverture que je trouve vraiment très mignonne mais aussi parce que le thème de la mer m’a toujours fait rêver alors évidemment je ne pouvais que craquer !

couverturebateau et la mer2(1).jpg

Résumé :

C’est l’histoire d’un petit bateau et puis de la grande mer.
D’un immense amour entre cette mer parfois changeante, angoissante, très souvent attachante
et d’un petit bateau qui lui sera fidèle pour toujours.

Mon avis :

     Le Bateau et la Mer est un album à destination des tout petits (à partir de 3 ans) que, de mon point de vue d’adulte, j’ai trouvé très doux et attendrissant. L’histoire, pleine de poésie est parfaitement portée par des illustrations vraiment superbes (il me semble qu’elles sont faites à l’aquarelle). On  y découvre avec plein de couleurs, les changements d’humeur de la mer, tantôt tumultueuse, tantôt paisible mais toujours majestueuse. Pour moi c’est donc une jolie découverte que ce soit pour l’auteur (Valérie Weishar Giuliani), l‘illustrateur (Loren Bes), mais également la maison d’édition (P’tit Baluchon) que je ne connaissais pas du tout. Cet album est un petit bijou pour faire découvrir la mer aux enfants et les faire rêver d’aventures sur ce petit bateau qui, lui, a toujours navigué ohé ohé 😉

Un petit aperçu :

Le bateau et la mer.jpg

 

Deux petites pépites de BD jeunesse !

Bonjour à tous !

      Il y a quelque temps je suis allée emprunter deux bandes dessinées jeunesse à la médiathèque, toutes deux écrites et illustrées par Séverine Gauthier et Jérémie Almanza. Je connaissais déjà Coeur de Pierre que je voulais lire depuis longtemps car j’en avais entendu de très bons avis mais quand j’ai vu Aristide broie du noir je me suis dis que j’allais en profiter pour les découvrir toutes les deux ! 🙂

Couverture Coeur de pierre      Couverture de Aristide broie du noir

         Les deux ont été vraiment des coups de coeur pour moi, ce sont deux histoires très courtes et pourtant chargées d’émotion. Cœur de Pierre parle d’amour et de différence avec deux personnages que tout oppose, l’un né avec un coeur de pierre, incapable d’aimer et l’autre débordant d’amour et avide de le partager. Tandis qu’Aristide broie du noir parle de la peur du noir, d’insomnie et de dépression : Aristide n’arrive pas à dormir la nuit puisqu’il est effrayé par tous les monstres qu’il voit dans sa chambre lorsque les lumières s’éteignent, persuadé qu’ils veulent sa meurt. Il veille donc jusqu’au levé du jour ce qui rend sa vie sociale et scolaire totalement impossible. Ces deux BD abordent donc des sujets très difficiles surtout puisqu’elles sont destinées aux enfants et pourtant elles sont écrites d’une manière tellement délicate et poétique, portée par de magnifiques dessins qu’elles sont au final toutes douces et toutes mignonnes. L’ambiance de l’histoire et les illustrations ne sont pas sans nous rappeler l’univers de Tim Burton ce que j’ai particulièrement apprécié. Bref je les recommande toutes deux plus que fortement aux petits comme aux plus grands, je pense que ce sont des histoires qui peuvent résonner dans le coeur de tout le monde ! 🙂

Voici quelques planches pour le plaisir des yeux :

Cœur de Pierre 

PlancheS_37774.jpgplanches.jpg

Aristide broie du noir :aristide1 (1).jpg

9782756011530-11063-large-aristide-broie-du-noir-aristide-broie-du-noir.jpg

Justices tome 1 : « les deux ligues » De Renaud de Vriendt

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai encore une fois reçu grâce à Babelio lors de la masse critique. Il s’agit d’un roman de super-héros pour enfant (à partir de 9 ans) aux allures de comics de par la couverture mais également les illustrations à l’intérieur. J’ai pu ainsi découvrir l’auteur et la maison d’édition que je ne connaissais pas du tout ! 🙂

Justices, tome 1 : Les deux ligues par De Vriendt

Résumé :

      Après que ses parents aient mystérieusement disparu, Camille, 11 ans, est recueilli par Justice pour tous, une ligue de super-héros. Malheureusement, leurs pouvoirs se révèlent particulièrement inadaptés pour la mission qui les attend. Lorsque M le Mystère kidnappe plusieurs citoyens de Nova City, Camille n’écoute que son courage et décide de leur venir en aide.

Mon avis :

     Les histoires de super-héros, ce n’est pas ce qui manque, pourtant celle-ci est vraiment sympathique et originale. Le petit Camille (qui n’est pas une fille), après la disparition de ses parents, se retrouve adopté par les membres de « Justice pour tous », une mini ligue de super-héros aux pouvoirs pas franchement folichons. Camille décide de résoudre l’affaire des  soudaines disparitions qui sévissent dans la ville de Nova City à cause du super vilain M le Mystère. Si l’intrigue est déjà prenante grâce aux nombreux mystères qui sont résolus petit à petit , elle se démarque surtout grâce à son humour, par exemple les notes de bas de page où les personnages interviennent pour faire des commentaires souvent très drôles sur l’histoire. J’ai donc trouvé ce petit roman vraiment intéressant et bien mené, les renversements de situation ne sont pas prévisibles et les personnages sont très attachants (ma préférence va à monsieur Grenat). Si j’ai l’occasion de lire le second tome, je le lirais pour connaître la suite des aventures de Camille mais ce tome-ci peut se lire aussi indépendamment. Si vous cherchez une histoire amusante et  intelligente pour les enfants je vous la recommande fortement ! 🙂

Extrait :

L’écran se brouilla et se déforma, un horrible son retentit et tous les amis se regardèrent avec stupéfaction. Après quelques secondes de perturbation, une nouvelle image apparut, celle d’une silhouette noire, positionnée devant une énorme structure en or massif en forme de M.

– Bon peuple de Nova City, commença la silhouette, laissez-moi me présenter. Je me nomme M le Mystère! Vous ne me connaissez pas, mais moi, je vous observe depuis des années et le temps est enfin venu d’agir. Car je compte bien détruire tous ces supers-héros que vous aimez tant!

Concernant le challenge 2016, ce roman m’a permis de rayer : un livre publié cette année ! 🙂

 

Victoria rêve de Timothée de Fombelle

Bonjour à tous !

    Aujourd’hui, nouvelle chronique de livre ! Je vais vous parler de Victoria rêve de Timothée de Fombelle, un livre pour les enfants que j’ai acheté il y a peu de temps au salon de Montreuil. Je me suis jetée dessus puisque je voulais le lire depuis un moment déjà et aussi parce qu’il se lit d’un seul trait ! 🙂

Couverture Victoria rêve

Résumé :

       Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle. Et l’on disait tout autour d’elle : « Victoria Rêve ». Mais depuis quelque temps, un monde imaginaire débarquait dans son existence. Elle avait l’impression d’une foule de personnages qui descendaient de sa bibliothèque en rappel pour venir semer leur pagaille. Victoria voulait savoir ce qui lui arrivait. Y avait-il un lien avec les livres qui disparaissaient de sa chambre ?

Mon avis :

     À la lecture de la quatrième de couverture, je savais que j’allais me reconnaître dans ce récit et dans le personnage de Victoria et ça n’a pas loupé ! Victoria est une petite fille dotée d’une imagination débordante, qui rêve d’aventures extraordinaires quand elle s’ennuie et qui passe son temps libre à lire tous les livres de sa bibliothèque. Un jour cependant, ses histoires s’immiscent dans la réalité et elle ne comprend pas du tout ce qu’il se passe. Ce court récit est avant tout un hommage aux livres et à l’imagination porté par une superbe plume. Le début nous laisse quelque peu perplexe comme Victoria, mais on comprend au fur et à mesure comment la fiction s’est retrouvée mêlée à la réalité. Je suis très contente d’avoir découvert Timothée de Fombelle avec cette petite histoire très sympathique, cela m’a donné envie de me plonger dans Le livre de Perle dont je n’entends que du bien ! 🙂

Citations :

« Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle. Et l’on disait tout autour d’elle « Victoria rêve. » »

« Il y avait seulement, à la hauteur de ses yeux, une longue étagère unique, remplie de livres, qui faisait le tour de la chambre. Cette ligne de livres, Victoria l’appelait l’horizon. »

Les Penderwick : l’été de quatre soeurs, de deux lapins et d’un garçon très intéressant de Jeanne Birdsall

Bonjour à tous !

      Me revoici aujourd’hui pour vous parler de ce roman au titre à rallonge que je ne m’aventurerais pas à citer une deuxième fois ! Ce roman occupe une place dans ma bibliothèque depuis au moins dix ans et je ne sais absolument pas pourquoi je ne l’ai jamais lu avant, il y a des livres comme ça, on se dit qu’on va se jeter dessus et dix ans plus tard, on ne les a toujours pas ouvert… Pourtant, je me souviens que dans la librairie, il avait attiré mon attention avec son titre et cette couverture que j’adore, d’ailleurs, merci Pocket d’avoir gardé la couverture anglaise ! 😉  Je l’avais sans doute acheté pour des vacances et j’étais vraiment contente de l’avoir mais bon maintenant je suis encore plus contente de l’avoir lu, enfin !

Couverture Les Penderwick : L'été de quatre soeurs, de deux lapins et d'un garçon très intéressant

Résumé

        Envie de vacances inoubliables ? Dépaysement garanti avec les sœurs Penderwick ! Cet été, une surprise attend les quatre filles et leur père adoré.
Au lieu du pavillon délabré prévu, la famille se retrouve dans une magnifique propriété. Les filles ne tardent pas à découvrir la magie des vastes jardins, des greniers remplis de trésors, deux lapins timides, et le meilleur pain d’épice au monde. Mais leur plus intéressante trouvaille, c’est le fils de la glaciale propriétaire des lieux. Un parfait et mystérieux compagnon pour des vacances de rêve… 

Mon avis :

       Dans ce roman, nous suivons la famille Penderwick composée de quatre soeurs aussi différentes qu’attachantes et du père qui aime lancer des tirades en latin de temps en temps. La famille va s’installer pour les vacances dans une propriété majestueuse qui recèle bien des secrets et des trésors. C’est le genre de lecture idéale pour l’été, j’ai toujours adoré les histoires de maisons anciennes et mystérieuses et de vacances survoltées. Je pense que ce roman est largement destiné à un jeune public et je l’aurais certainement encore plus aimé si je n’avais pas attendu pour le lire, ( bien fait pour moi ! ) c’est le genre d’histoire qui m’aurait tenu en haleine toute la nuit ! Ce fut quand même une lecture très plaisante, bien que je regrette qu’il n’y ai aucun élément fantastique dans cette histoire alors que j’étais persuadée du contraire, je ne sais pas pourquoi… Par contre j’ai adoré chacune des sœurs Penderwick avec une légère préférence pour Skye car c’est celle qui me ressemble le plus je pense. J’ai aussi apprécié la plume de l’auteur pleine d’humour et de tendresse. Je pense qu’elle sait captiver les enfants, en tout cas, même avec moi, le charme a opéré 😉 Je lirais le deuxième tome et cette fois sans trop attendre, promis !

Extrait :

« Au moment où commence cette histoire, Linotte n’a que quatre ans, Rosalind en a douze, Skye onze, et Jeanne dix. Elles sont dans la voiture en compagnie de M. Penderwick et de Crapule. La famlle est en route pour Arundel et, pas de bol, ils sont perdus. »