La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

Bonjour à tous !

       Voici une chronique que j’avais hâte de vous écrire tout en essayant de reculer le délai le plus possible. Je ne voulais tout simplement pas le finir, le fermer et devoir attendre peut-être des mois avant de pouvoir lire la suite ! 😉

Couverture La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune

Résumé :

        Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Mon avis :

         Après le coup de coeur absolu que j’avais eu pour le tome 1 : Les fiancés de l’hiver, c’était avec grande impatience que je voulais découvrir ce second opus. Les critiques sont dithyrambiques à son sujet et la mienne ne va pas en différer : c’est encore un vrai coup de coeur pour moi. C’est simple, j’ai retrouvé cette soif de lecture que j’avais lorsque j’ai lu les Harry Potter pour la première fois et ça ne m’arrive vraiment pas souvent. Pour ne pas vous spoiler je vais faire dans les grandes lignes : l’univers de Christelle Dabos nous épate encore une fois par son foisonnement, chaque page donne lieu à de multiples surprises qui nous font palpiter notre petit coeur tout mou. Ce tome-ci laisse surtout place au mystère ce qui donne au roman des apparences d’enquête policière à laquelle notre chère Ophélie va rapidement se retrouver mêlée. Tout est fait dans celui-ci pour que l’on ne sache pas sur quel pied danser, les renversements de situation sont très nombreux et l’intrigue est juste haletante, on tourne les pages sans même s’en rendre compte. Le point fort de cette série c’est qu’elle ne se cantonne pas à un genre ou à un public seulement mais tout le monde peut y trouver son compte (jeunes ados, ados, adultes, amateur de fantasy mais pas forcément puisqu’il est également très réaliste…). Si vous n’avez pas encore succombé je vous enjoins fortement à le faire, je ne pense pas que vous serez déçu (en tout cas je n’ai pas lu un seul avis négatif jusqu’ici) ! Quant à moi je n’ai plus qu’à attendre le tome 3, le plus patiemment possible même si le teasing à la fin du tome 2 nous promet encore de belles surprises pour la suite ! 😀

Citations :

-Nous vivons dans un monde vraiment énigmatique, dit-elle en protégeant ses lunettes de la main. Je lis toutes sortes d’objets depuis des années et j’ai l’impression de ne rien connaître. Une Terre éclatée en morceaux. Des esprits de famille oublieux. Des Livres indéchiffrables. Vous.
Une lueur traversa les yeux de Thorn, un muscle joua le long de sa mâchoire et, l’espace d’un instant, Ophélie eut la certitude qu’il allait enfin se confier à elle.

Si elle s’était perfectionnée dans l’art de la lecture, c’était parce qu’elle ne s’était jamais sentie aussi proche de sa propre vérité qu’en explorant celle des objets. Le passé n’était pas toujours beau à regarder, mais les erreurs des personnes qui l’avaient précédée sur Terre étaient aussi devenues les siennes. Si Ophélie avait retenu une chose dans la vie, c’était que les erreurs étaient indispensables pour se construire.

 

Publicités

L’histoire épatante de M. Fikry & autres trésors de Gabrielle Zevin

 

Bonjour à tous !

     Aujourd’hui je vous parle d’un roman que j’ai connu par hasard. J’ai lu sa quatrième de couverture et bien sûr quand j’ai vu que ça parlait de livres, d’un libraire etc, j’ai tout de suite voulu l’acheter. D’autant plus que Gabrielle Zevin est une auteur que je devais découvrir depuis longtemps, j’en ai donc profité avec ce roman qui est son tout dernier. Je suis pourtant toujours un peu déçue quand je lis des livres sur le thème du métier de libraire puisqu »il me tient à coeur et que je le trouve souvent mal représenté.  Mais finalement, je me dis que j’ai eu un très bon instinct avec ce livre !

 Couverture L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors

Résumé :

       A.J. Fikry a l’un des plus beaux métiers du monde : il est libraire. Un libraire misanthrope et bourru qui file un mauvais coton depuis le décès de Nic, son épouse. Peu importe, livre ou être humain, il est devenu bien difficile de trouver grâce à ses yeux. L’irrésistible petite Maya va pourtant fendre son armure. Sa maman souhaitait qu’elle grandisse au milieu des livres et l’a donc laissée dans les rayons de l’unique librairie d’Alice Island. C’est ainsi qu’A.J., faussement récalcitrant, se retrouve à pouponner ce chérubin aussi malicieux que despotique. Et dans le sillage de ce duo improbable, tout leur entourage va découvrir quer les aventures étonnantes, épatantes et émouvantes n’arrivent pas que dans les livres.

Mon avis :

        Ce roman est tout simplement une petite pépite. Il parle magnifiquement bien de l’amour pour la lecture, du métier de libraire et de bien d’autres choses encore. On y suit A.J. Fikry, libraire un peu bourru et très peu avenant au départ, se lier d’affection pour une enfant qu’il découvre un soir dans sa librairie visiblement abandonnée là par sa mère. A.j. va lui transmettre la passion de la lecture et va s’épanouir avec elle dans cette librairie où ils vont vivre une vie hors du commun qui va être rythmée par bien des événements. Gabrielle Zevin sait à merveille décrire les émotions et se glisse parfaitement dans la peau de tout ses personnages qui sont en apparence très différents mais pourtant tous unis autour d’une même passion qui est celle de la lecture. J’ai aussi particulièrement aimé le fait que Gabrielle Zevin ne prennent pas ses lecteurs pour des imbéciles en lui pré-mâchant les mots mais qu’elle nous laisse au contraire des parcelles de « non-écrit » pour qu’on puisse comprendre certaines choses par nous même. Bref j’ai eu un véritable coup de coeur avec ce roman qui restera certainement une de mes lectures préférées car elle illustre un peu tout ce en quoi je crois et tout ce que j’aime. Pour finir comme le dit si bien A.J : « on écrit plus facilement sur ce qu’on déteste, sur les imperfections  que sur ce qu’on aime », je préfère donc vous laisser vous faire vous même votre propre idée sur ce roman ! 😀

Citations (j’aurais pu en citer des tonnes ^^ )

 « Il suffit de poser une seule question pour percer quelqu’un à jour : quel est ton livre préféré ? »  

« Il me semble que je m’attendris en prenant de l’âge. Ce type de réaction prouve aussi qu’il y a un moment pour tout. Souviens-toi, Maya: les choses qui nous émeuvent à vingt ans ne sont pas celles qui nous touchent à quarante et vice versa. C’est valable pour les livres comme dans la vie »

«  On lit pour se rappeler qu’on n’est pas seul. On lit parce qu’on est seul. On lit, et on n’est plus seul. On n’est pas seul. »

« chaque livre est unique conclut-il. Il faut en lire beaucoup. Il faut y croire et accepter une déception occasionelle pour pouvoir goûter à l’exaltation. »

     Enfin, concernant le challenge, ce roman m’a permis de rayer : un livre dans lequel le protagoniste a les mêmes occupations que toi ! 🙂

 

La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Bonjour à tous !

      Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un premier tome d’une série, écrit par une auteur française, pour lequel j’ai eu un gros gros coup de coeur : Les fiancés de l’hiver. Ce roman circule beaucoup sur les chaînes booktube et sur les blogs en ce moment, et c’est la booktubeuse Bulledop qui m’a finalement convaincu de courir acheter ce livre !

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

Résumé :

       Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis :

      Si ce livre est un gros pavé : 528 pages, on ne s’ennuie pas un seul instant. Nous découvrons un univers qui oscille entre fantasy et steampunk, qui n’est pas sans rappeler les films de Hayao Miyazaki. L’héroïne de cette histoire, Ophélie est une jeune fille qui dissimule beaucoup de qualités sous son apparence très passe partout et on ne peut que s’y attacher. L’univers de Christelle Dabos est très complet et foisonne d’inventivité, celle-ci ne nous donne pas toutes les clés pour comprendre les énigmes dès le début, c’est pour cela que l’on est en perpétuel questionnement  à l’instar d’Ophélie. Les personnages comme l’histoire sont très riches, ils ont tous leurs propres particularités mais ils ont aussi toujours une part de mystère ce qui, à la fin de ce tome, nous les rend impossible à cerner complètement. La plume de l’auteur est juste magique, et agréable, la lecture ne s’en fait que plus fluide. Par contre, après l’avoir lu, je trouve cela très étrange de le voir parfois classé en jeunesse ( à partir de 12 ans), cette lecture m’a paru au final bien plus adulte que jeunesse, si vous l’avez lu, faite moi part de votre avis ! 🙂 Bref c’est un livre que je recommande plus que chaudement et j’attend avec impatience la sortie du deuxième tome! 😀

Citations :

Lire un objet, ça demande de s’oublier un peu pour laisser la place au passé d’un autre. Passer les miroirs, ça demande de s’affronter soi-même. Il faut des tripes, t’sais, pour se regarder droit dans les mirettes, se voir tel qu’on est, plonger dans son propre reflet. Ceux qui se voilent la face, ceux qui se mentent à eux-mêmes, ceux qu’ils se voient mieux qu’ils sont, ne pourront jamais. Alors crois-moi, ça ne court pas les trottoirs !

On dit souvent des vieilles demeures qu’elles ont une âme. Sur Anima, l’arche où les objets prennent vie, les vieilles demeures ont surtout tendance à développer un épouvantable caractère.
Le bâtiment des Archives familiales, par exemple, était continuellement de mauvaise humeur. Il passait ses journées à craqueler, à grincer, à fuir et à souffler pour exprimer son mécontentement. Il n’aimait pas les courants d’air qui faisaient claquer les portes mal fermées en été. Il n’aimait pas les pluies qui encrassaient sa gouttière en automne. Il n’aimait pas l’humidité qui infiltrait ses murs en hiver. Il n’aimait pas les mauvaises herbes qui revenaient envahir sa cour chaque printemps.
Mais, par-dessus tout, le bâtiment des Archives n’aimait pas les visiteurs qui ne respectaient pas les horaires d’ouverture.

Pour le challenge, ce livre m’a permis de rayer : Un livre qui fait plus de 500 pages ! 🙂

 

Top 5 : mes coups de cœur de 2014

        Le nouvel an, c’est avant tout le moment de prendre des nouveaux départs ainsi que des résolutions que l’on ne tiendra que de manière très très approximative… Mais c’est aussi la période pour faire des bilans sur l’année qui s’est écoulée. Pour ma part, je dois dire que 2014 a été une superbe année livresque, entre les belles découvertes au niveau lectures, les rencontres avec des auteurs, le salon de Montreuil et surtout mon blog qui s’est  plutôt épanoui cette année. Enfin j’ai aussi décidé de partager mes textes ce que je n’avais jamais osé faire jusqu’à présent… Alors maintenant, vivement 2015, j’espère que ce sera encore une plus belle année et encore un gros merci  à vous qui m’avez suivie et encouragée au cours de cette année car c’est vous qui me poussez à continuer ! Je vous retrouve l’année prochaine avec encore plus de surprises et voici un petit chat pour fêter ça ! 

large

Bref assez de blabla, voici mon Top 5 de l’année 😀

1-La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern :

     Mon plus gros coup de coeur de cette année qui a prit sa place parmi mes livres préférés de tous les temps aussi.  J’aimerais beaucoup voir le film mais aucune sortie en France n’est prévue pour l’instant… Pour vous résumer l’histoire : Alex et Rosie sont meilleurs amis depuis toujours mais une série d’événements inattendus va bouleverser leurs vies à tous les deux et va également mettre en péril leur amitié. Ils vont comprendre que leur lien est finalement beaucoup plus fort que cela. Si vous voulez voir ma chronique complète c’est ici !

2- Avant-toi de Jojo Moyes :

        Deuxième énorme coup de coeur de l’année, ce livre a réussi à me faire pleurer, chose rarissime,  C’est avant-tout un hymne à la vie qui nous fait prendre conscience que l’on doit savourer chaque moment de notre existence, réaliser nos rêves pour ne jamais rien avoir à regretter quand il sera trop tard. Une histoire menée par deux personnages qui sont chacun attendrissant à leurs manières ! Ma chronique ici !

3- Complètement cramé ! de Gilles Legardinier :

        Mon tout dernier coup de coeur de l’année car je ne pense en avoir d’autres  dans les jours restants ! 🙂 Complètement cramé ! c’est surtout une fresque de personnages qui n’ont rien à faire ensemble, qui ne partagent pas les mêmes intérêts, qui ne viennent pas du même milieux, ni du même pays et qui sont de générations différentes mais qui ensemble, forment un groupe superbement unis et heureux. Et puis il y a Méphisto, qui est certainement mon « personnage » préféré de l’histoire ! 😀  Pour lire ou relire ma chronique c’est juste là !

4- Nos étoiles contraires de John Green :

     Coup de coeur livresque mais aussi, et même surtout, cinématographique. Je pense que je n’ai pas besoin de trop parler de l’histoire car tout le monde doit certainement la connaître. C’est triste c’est sûr mais c’est surtout une belle histoire d’amour une leçon de vie. Et puis Augustus est en tout cas mon personnage masculin préféré de l’année sans nul doute ! 🙂
Ma chronique complète juste

et enfin…

5-  Crime et châtiment de Dostoïevski

   Pour celui-ci je ne vous avais pas fait de chronique parce que c’est assez difficile d’étudier une oeuvre et d’en faire un compte rendu objectif après. C’est pour cela que mis à part pour Peter Pan, je n’ai jamais chroniqué un seul de mes livres pour les cours. Pour tout vous dire, Crime et châtiment et moi ça n’a pas été évident dès le début et j’ai bien cru que ce ne le serait jamais. Déjà j’ai été obligée de le lire à très grande vitesse, et comme je déteste être forcée pour lire un livre, ça ne m’a pas du tout donné envie. Et pourtant bonne surprise, malgré l’épaisseur du livre, j’ai été happé par l’histoire et finalement je n’ai presque pas pu m’arrêter à certains moments. Pour finir c’est certainement un des livres de cette liste qui me marquera le plus et pour longtemps parce que c’est un véritable chef d’oeuvre que peu de livres peuvent prétendre à égaler.

Et vous, quels sont vos coups de coeur de l’année? dîtes moi tout ! 😉

Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

Bonjour à tous !

      Ça y est, les partiels sont passés, je suis enfin en vacances ! Et qui dit vacances, dit lectures ! 😀 C’est donc dès la première journée que je me suis attaquée à un roman pour mon plaisir et non plus pour les cours, ce que j’attendais depuis trop longtemps ! Et quoi de mieux pour commencer ces vacances que de lire un roman dont le titre est : Comment (bien) rater ses vacances, je me le demande !

Couverture Comment (bien) rater ses vacances

Résumé :

      Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

Mon avis :

            J’attendais impatiemment de commencer ce roman, dès que j’en ai entendu parler car on m’en a dit beaucoup de bien. C’est donc très curieuse et un peu inquiète de ne pas l’apprécier autant, que je l’ai commencé.
            Et bien, mes inquiétudes étaient vaines, car je l’ai vraiment adoré. Maxime, jeune adolescent de 17 ans, mal dans sa peau et rebelle amateur, décide de ne pas passer ses vacances comme chaque année avec ses parents mais chez sa mamie où il pourra se prêter à des occupations diverses et variées entre son ordinateur et son lit . Cependant ses vacances rêvées tournent au cauchemar et il se retrouve à faire face, seul, à des situations extrêmes.
          Si l’histoire est au final plutôt simple, j’ai complètement adhéré à l’humour d’Anne Percin et de son personnage. Je l’ai lu d’une traite tellement je voulais à chaque fois découvrir la suite ! On compatit complètement pour ce pauvre Maxime qui enchaîne les situations cocasses ! Mais la légèreté n’empêche pas l’émotion. En effet, il y aussi des scènes très émouvantes qui donnent plus de profondeur au personnage ce qui nous permet de vraiment nous identifier à lui. La fin m’a tout de suite donné envie de dévorer le prochain : Comment (bien) gérer sa love story !

       Bref je le conseil à tout le monde, ce livre fait vraiment sourire et même rire à certains moments ! En plus il est bourré de références aussi bien musicales, littéraires que cinématographiques, ce que j’ai particulièrement appréciée. 

Citations :

 C’est là que j’ai compris pour la peau : une aubergine, ça se traite comme une bimbo sur la plage. On la déshabille, on la tartine d’huile et on la laisse bronzer à petit feu, à son rythme.  

Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide à tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’es l’heure de ma piqûre d’héroïne.
Gros bisous,
Votre fils bien-aimé, Maxime. 

 

 

Hush, Hush de Becca Fitzpatrick

Bonjour à tous!

            Pour commencer je vous souhaite une excellente année 2014, pleine de bonheur, de livres et de chocolats chauds! Une de mes résolutions devrait être de retrouver un rythme de publication assez régulière mais promis, je vais faire de mon mieux maintenant que j’ai enfin un peu de temps!
Aujourd’hui je vais vous parler de Hush Hush de Becca Fitzpatrick un livre dont j’avais beaucoup entendu parler et que j’ai depuis un petit moment dans ma pile à lire. Je retardais cette lecture car j’avais peur d’être déçue après tous les bons avis que j’ai pu entendre dessus mais,finalement, ça n’a pas été le cas!

Couverture Les Anges déchus, tome 1 : Hush, Hush

Résumé:

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d’un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

Mon avis:

      Autant le début de la lecture m’a laissé assez perplexe, autant j’ai dévoré la deuxième partie du livre  jusqu’à la fin! 
      J’ai trouvé le début un peu long à se mettre en place même si l’auteur fait planer le suspens. J’ai aussi parfois trouvé les situations complètement irréalistes et incohérentes mais j’ai continué pour savoir la suite. Je n’ai pas regretté car lorsque commence la deuxième partie et qu’on s’attaque enfin au fond du sujet, je n’ai pas pu m’arrêter et j’étais complètement prise dans l’univers. Si je ne me suis pas vraiment attachée à Nora qui est relativement énervante parfois, je suis comme elle, très vite tombée sous le charme de Patch! J’ai aussi trouvé très intéressante et originale toute l’intrigue sur les anges déchus, cela change des vampires ou autres loups garous.
Bref après un début très mitigé, ce roman a su me transporter. Lorsque j’ai refermé mon livre, j’ai eu tout de suite envie d’attaquer la suite, ce que je ferais sûrement très prochainement!

Extrait:

Avant que j’aie pu répliquer, il avait franchi la porte, sous l’oeil espiègle d’une vieille dame qui patientait dans le couloir.
– Chérie, me lança-t-elle, ce garçon m’a l’air aussi insaisissable qu’une anguille.
– C’est exactement ça, marmonnai-je.
Elle passa sa main dans sa chevelure grisonnante et permanentée avant d’ajouter : Une anguille comme ça, je n’aurais rien contre, cela dit.

 

Chi, une vie de chat de Konami Kanata

Bonjour à tous! Aujourd’hui je vais vous parler d’une série de mangas que j’aime beaucoup: Chi, une vie de chat. Etant donné que j’aime les chats peut être même plus encore que j’aime les livres (c’est pour dire…), je n’ai pas pu résister à Chi! Déjà parce qu’il est vraiment trop trop mignon (impossible de ne pas craquer rien qu’en le voyant sur la couverture)  et en plus parce que je n’en avais entendu que du bien!

Couverture Chi, une vie de chat, tome 01

Résumé:

Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ?Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ?
Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde !
Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… la vie de chat est pleine de joies et de surprises.
Et avec Chi, elle l’est encore plus !
Miaaaa…

Mon avis:

Vous l’avez compris, j’ai été complètement conquise par ce petit chaton! Même si il est classé en manga jeunesse, je pense que ce manga peut plaire à tout ceux qui aiment les chats et même ceux qui les apprécient un peu moins ne pourront peut-être pas résister. Chi est très attendrissant, il vit des aventures très drôles et réalistes. A ce propos, ceux qui ont un chat retrouveront certaines de leurs petites manies en Chi! Bref c’est sûr que ce n’est pas de la grande littérature, le texte est simple et il y en a peu,  pour être compris par les plus jeunes, mais c’est un manga qui fait sourire et ça fait du bien. Les dessins sont très beaux (d’ailleurs le manga est totalement en couleurs). Il y a pour l’instant neufs tomes qui sont sortis en France. Je le recommande donc à tous, petits et grands, et plus particulièrement à ceux qui comme moi, adorent les petits chats!  😀

Un petit extrait: La scène du bain, déjà culte! 🙂

DSCN0058

 

Comment lui résister?