Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

Bonjour à tous !

      Aujourd’hui je vous présente un roman que j’ai acheté un peu par hasard puisque la couverture m’a fait penser à l’été et aux vacances donc idéal pour la saison. Finalement cette lecture m’a conquise bien plus que je ne le pensais au départ et j’ai été transporté avec nos trois héroïnes dans leur tour du monde en croisière.

Résumé :

       Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Mon avis :

       Dans ce roman, nous suivons le personnage de Marie, qui, à l’approche de la quarantaine sent que sa vie s’enlise complètement entre des rêves de voyages laissés de côté et un mari qui la traite davantage comme une plante verte que comme sa femme. Elle décide alors de tout plaquer et de partir réaliser son plus grand rêve : faire le tour du monde. C’est ainsi qu’elle va s’inscrire à une croisière qui se spécialise dans les personnes seuls (célibataires, divorcés ou bien veufs) et qui comptent bien le rester. Si elle s’attend à voyager en tête à tête avec elle même pour se retrouver, Marie va très vite se lier d’amitié avec deux femmes que tout oppose que ce soit la génération ou bien le caractère. La première, Camille a la vingtaine, et considère la croisière comme une opportunité de remplir son tableau de chasse ; la deuxième, Anne, 60 ans, peine à se remettre de sa séparation avec celui qu’elle considère comme son seul et unique amour. Toutes les trois sont donc dans l’attente d’un renouveau, de quelque chose qui va changer leurs vies à tout jamais. La croisière va leur permettre de se chercher et de s’épanouir ensemble dans cette nouvelle vie.

      Pour une fois dans ce genre de roman, les relations amoureuses ne sont pas au premier plan et, même si elles ne sont bien sûr pas totalement évincées non plus, elles passent pourtant au deuxième plan derrière la relation amicale qui lie les trois femmes entre elles. Au fil de l’histoire, on voit leur amitié évoluer et se renforcer jusqu’à devenir vitale pour les trois héroïnes. Elles vont vivre des aventures complètement folles à travers tous les pays qu’elles visitent et on se sent vraiment voyager avec elles à bord de la croisière. D’autres personnages vont venir se greffer à l’histoire et sont tous vraiment attachants et bien pensés.

       Ce roman est vraiment idéal quand on rêve d’évasion ou juste pour se vider l’esprit. Il est drôle, touchant et terriblement prenant. Je le conseille à tous, que ce soit les vacances ou pas pour vous, c’est une lecture qui vous en donne par procuration ! 😉

Citations :

La vie, c’est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C’est fabuleux, on s’émerveille, on se pose des questions, on a envie d’en savoir plus. Et puis, on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c’est compliqué. C’est moins joli, c’est quand même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s’émerveiller.

Croyez-moi, l’amour peut frapper à tout âge, partout. Même quand on ne l’attend pas. Il serait dommage de lui tourner le dos. Nous allons tous au même endroit ; autant rendre le chemin plus heureux.

 

 

 

 

 

Publicités

Homme parfait, bonheur imparfait de Jill Mansell

 Bonjour à tous !

       Aujourd’hui je reviens avec un roman de chick-lit et ça fait un petit moment que je n’en avais pas lu ! Cette auteur, je crois que je l’ai découverte sur un blog, elle est une des figures de la chick-lit anglaise les plus connues. J’avais donc hâte de découvrir un de ses romans et c’est chose faite avec : Homme parfait, bonheur imparfait !

Couverture Homme parfait, bonheur imparfaitRésumé : 

        C’est dans les Cotswolds que vit Lottie Carlyle, trente ans, deux enfants. Divorcée, elle est restée en bons termes avec son ex-mari, et son célibat ne lui pèse pas. Elle s’épanouit dans son travail, aux Cottages de Hestacombe, charmante résidence de villégiature dirigée par Freddie. Un jour, celui-ci lui annonce qu’il a vendu son affaire à un certain Tyler Klein. Pourquoi cet Américain est-il venu s’enterrer au cœur de la campagne anglaise ? Pour changer de vie, paraît-il. Quoi qu’il en soit, cet homme est exactement ce qu’il faudrait à Lottie. Le bonheur aurait-il frappé à sa porte ? C’est compter sans Nat et Ruby, ses enfants, qui, au premier regard, ont détesté cet étranger !

Mon avis :

     Ce qui est bien avec la chick-lit c’est que l’on ne s’attend pas spécialement à grand chose quand on commence, ce qui permet souvent d’éviter les déceptions. Là, je dois dire que j’étais loin d’être déçue et même très agréablement surprise. L’histoire se passe dans le village charmant d’Hestacombe dans la campagne anglaise des Cotswolds où Lottie et son patron Freddie louent des cottages aux vacanciers. Freddie, va léguer son entreprise à Tyler, un jeune américain ex traider et entre lui et Lottie, divorcée avec deux enfants va se nouer une relation plutôt tumultueuse. Avec ce livre on est plongé dans une ambiance très « feel good », les personnages dont on suit les destins croisés sont tous très attachants et on prend beaucoup de plaisir à suivre leurs aventures qui sont d’ailleurs plus souvent des mésaventures. Parfois certaines situations sont un peu trop « grosses » pour être réalistes mais on passe dessus tellement on est plongé dans l’histoire. Au final, il n’y a aucun moment d’ennui. Ce roman est parfait pour se changer les idées et il colle très bien à l’ambiance de Noël aussi. A lire en mangeant des chocolats !

Citations :

Quand quelqu’un est aussi délicat, on finit par ne plus l’apprécier. La fougue du départ était retombée, tu vois ce que je veux dire ? Je crois que je cherchais quelque chose de plus pimenté, quelqu’un qui ferait battre mon cœur et me ferait défaillir chaque fois que je poserais les yeux sur lui.

Un peu comme renoncer à certains aliments pendant un moment, puis en consommer à nouveau pour voir si on y est allergique, songea Lottie. Le problème, c’était que le corps humain ne pratiquait pas la compassion. Il était peu enclin à prendre pitié de vous et à décider de changer d’avis, cessant d’être allergique au chocolat parce qu’il savait combien vous aimiez cela.

    Concernant le challenge, ce roman m’a permis de rayer :  un livre avec des antonymes dans le titre ! 🙂

Ma vie, mon ex et autres calamités de Marie Vareille

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman qui a quelque peu enjolivé mon mois de novembre, il s’agit de Ma vie, mon ex et autres calamités de Marie Vareille. Alors oui, le titre peut faire sourire et à vrai dire, si je n’en avais pas lu de bonnes critiques sur la blogosphère, je ne l’aurais sûrement jamais lu !  Mais je vous assure que pour un roman de chick lit, il est vraiment bien ! 😀

 Couverture Ma vie, mon ex, et autres calamités

Résumé :

     Juliette a un amoureux, un job, un appartement et trente-et-une paires de chaussures. Mais toutes les bonnes choses ont une fin : du jour au lendemain elle se retrouve célibataire, chômeuse et sans logement ! Elle déprime pendant des jours devant Gossip Girl en engloutissant des kilos de Chococookies. Jusqu’à ce qu’une série de quiproquos rocambolesques la contraigne à affronter sa plus grande terreur, l’avion, et à s’envoler pour les Maldives à la poursuite de son ex et de sa mystérieuse nouvelle copine. Évidemment, là non plus, les choses ne tournent pas comme elle l’avait imaginé. Elle rencontre notamment un jeune homme, certes très beau, mais aussi très désagréable… Une comédie romantique pétillante et drôle avec une délicieuse french touch !

Mon avis :

     Alors déjà, il faut dire que j’ai trouvé l’histoire un peu longue à décoller, mais une fois qu’elle l’a fait, je suis allée de bonnes surprises en bonnes surprises ! Pourtant il est rare qu’un roman de ce genre me surprenne car souvent je vois la fin venir à des kilomètres à la ronde mais du coup j’ai été complètement happé par l’histoire ! L’héroïne de l’histoire, Juliette est un personnage dans lequel, je pense, beaucoup de filles peuvent se reconnaître, je suppose qu’on est nombreuse à avoir vécu à peu près la même situation qu’elle, même si ses réactions peuvent sembler un peu excessive par moment ! La plume de l’auteur est fluide et agréable, la lecture est donc très plaisante. Moi qui cherchait un roman léger et drôle pour passer un bon moment, j’ai bien choisi ! 

      En plus je me suis rendu compte juste après que l’auteur était en fait une des nôtres, elle tient le blog Fan de chik-lit, ce qui est encore plus sympa surtout que je le connaissais déjà ! 🙂

Citations :

Un court instant, elle envisagea de lui rouler une pelle. Elle aurait pu prétendre que c’était la tradition en France quand on rencontre un étranger et que s’offusquer de cette coutume revenait à risquer un accident diplomatique majeur.

Et comme il n’existe pas de chagrins qui résistent à beaucoup de beurre, de farine, de sucre, 48 pour cent de chocolat au lait et quelques zestes de carbonate d’acide d’amonium et de diphosphate disodique, quelques biscuits (et trois cent cinquante mille calories) plus tard, elle finit par se calmer un peu.

 

La femme parfaite est une connasse ! de Anne-Sophie Girard & Marie-Aldine Girard

Bonjour à tous !

      En ces temps de pluie, de froid et de lectures de cours souvent plus que rébarbatives, j’ai cherché un petit roman à lire pour me changer les idées. Ce livre était l’idéal pour cela. J’avais envie de le lire depuis longtemps avec tout le battage médiatique qu’il y a eu autour. Même si ce n’est pas du haut niveau cela reste toujours le genre de lecture qui se lit très vite et qui fait du bien ! 😀

Couverture La femme parfaite est une connasse, tome 1

Résumé :

      Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.
* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

Mon avis:

     Ce serait mentir que de dire qu’il n’y a pas de stéréotypes là dedans. Bien sûr, il y en a, mais bon certains stéréotypes sont parfois vrais, la preuve, il est certainement impossible pour une femme de ne s’identifier à aucune des situations dans ce livre ! J’ai beaucoup aimé le ton très second degré du livre, pour une lecture de ce genre, c’est préférable que les auteurs ne se prennent pas au sérieux ! Ainsi il y a vraiment beaucoup de réflexions vraiment drôles et dans lesquelles on se reconnaît totalement. Ce qui est aussi assez sympa c’est qu’il parle de pas mal de sujets : ruptures, régimes, copines etc, mais toujours avec une bonne dose d’humour. Alors oui, ça ne vole pas haut et ce n’est pas ce livre qui va révolutionner la vie des femmes, mais bon ça fait plaisir de ne pas se prendre la tête de temps en temps et surtout de voir que l’on est pas les seules à agir de telle ou telle manière !

Voilà une double page tirée du livre, personnellement, je ne sais pas vous mais moi, je m’y  reconnais totalement ! x)

DSCN1363

 

Update : La saga « Rebelles » d’Anna Godbersen

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui, pas de chronique à proprement parlé mais un petit update pour une série que j’ai commencé il y a 4 ans maintenant et que je viens tout juste de finir ! Je vous avait fait un premier avis après avoir lu les deux premiers tomes, vous pouvez le retrouver ainsi qu’un résumé et des citations ici  🙂

DSCN1290

Mon avis :

      Après avoir fini la saga, je peux enfin dire qu’elle ne m’a absolument pas déçue et ce, du début à la fin. Chacun des romans nous tient en haleine, Anna Godbersen a un vrai don pour créer la surprise. Ainsi rien n’est prévisible et les clichés sont évités ce qui est rare dans ce genre de série. Comme je l’avais déjà dit, chacun des personnages a un véritable intérêt et un caractère propre, je confirme que Diana est mon personnage préféré de la série, son évolution au fil des romans est pour moi la meilleure que l’auteur aurait pu trouver. J’aime aussi le fait que les personnages ne sont ni entièrement bons ni entièrement méchants, ça leur donne plus de vraisemblabilité ce qui est un autre point fort de la série. Enfin c’est vraiment l’univers qui m’a conquis dans Rebelles, on découvre les règles et les codes de la haute société New-Yorkaise de la fin du 19ème siècle et tous les faux semblant et l’hypocrisie qui en découle. Si vous aimez aussi cet univers, alors je ne peux que vous conseiller cette série qui m’a vraiment surprise dans le bon sens du terme, je n’en attendais pas autant et je suis ravie de m’être laissée tenter ! J’ai hâte de lire  sa deuxième série : Tout ce qui brille qui se passe dans les années 1930 ! 🙂

Une lecture parfaite pour l’été : Métro, boulot, paréo de Nicola Doherty

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman idéal pour cet été : Métro, boulot, paréo de Nicola Doherty. J’avoue que je n’attendais pas grand chose d’un roman avec un titre pareil mais finalement il est plus intéressant qu’il n’y paraît et vaut la peine de s’y attarder. Je suis contente d’avoir débuté mon été avec cette lecture car elle m’a tout de suite plongée dans l’ambiance, du coup ça m’a donné encore plus envie de découvrir plein d’autres romans !

Couverture Métro, boulot, paréo

Résumé :

      Alice passe un été pourri, car sa carrière d’éditrice est au point mort, et elle vient de se faire larguer. Mais la roue tourne. Elle doit remplacer sa chef pour une super mission à l’étranger : s’isoler dans une villa en Sicile avec un acteur qu’elle admire, afin de le pousser à finir son autobiographie. Or, Alice doit confronter Sam, l’agent de la star, qui ne souhaite pas que ce projet voit le jour. La jeune femme va lutter pour tenter de remplir le contrat, mais elle va vite s’adonner à d’autres activités beaucoup moins professionnelles…

Mon avis :

      Il y a beaucoup de choses qui m’ont beaucoup plu dans ce roman. La première est qu’il se passe majoritairement en Sicile mais aussi à Londres or ces deux endroit me font absolument rêver. La partie sur la Sicile nous invite à voyager, on découvre des paysages enchanteurs à travers les yeux d’Alice. C’est comme si on était, nous aussi, sous le soleil de la Sicile. Sinon j’ai beaucoup aimé le fait qu’il ne soit pas totalement superficiel mais qu’il y ait une véritable intrigue avec des rebondissements. De plus cela parle de sujets assez profonds comme le revers de la vie d’une célébrité, du monde du travail etc. La troisième chose que j’ai apprécié, c’est bien sûr la romance qui n’est pas banale et qui réserve pas mal de surprises. Les personnages sont vraiment bien développés surtout Luther qui a une personnalité et une histoire complexe ce qui lui confère de l’intérêt. Les personnages secondaires sont aussi très attachants ! Il n’y a qu’Alice qui parfois m’a énervé dans ses réactions mais je me demande si je n’aurai pas eu les mêmes à sa place ! Le style est agréable et fluide, j’ai regretté quelques maladresses au niveau de la traduction ce qui m’a parfois gêné. Si comme moi, vous n’êtes pas au courant, lorsque l’un des personnage est surnommé à de nombreuses reprises : « le nègre » cela fait référence à ce que l’on appelle les « nègres littéraires ». Je vous le dis car cela m’a choqué au début mais lorsque je l’ai compris, j’étais rassurée ! Bref malgré quelques longueurs parfois, ce roman fut vraiment une lecture très plaisante et je ne suis pas du tout déçue voir même plutôt agréablement surprise ! Je le recommande donc à tout ceux qui rêvent dès qu’ils entendent : « Sicile » ou « Soleil » 😀

Extrait :

Allongée sur mon lit, je regarde Luther qui se déshabille. Même si j’ai souvent assiste a cette scène, elle ne manque jamais de m’hypnotiser. D’abord, il ôte son tee-shirt, blanc sur sa peau bronzée, décoiffant encore plus que d’ordinaire ses cheveux bruns. L’expression de ses yeux marron n’est pas facile à déchiffrer : il semble passionne, sérieux, vulnérable. Ses mains descendent vers son jean. Lentement, il commence à défaire sa ceinture…
Mon téléphone sonne. Je réponds à contrecœur, sans quitter l’écran des yeux.

La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern

Bonjour à tous !

       Je suis très contente de vous faire cette chronique aujourd’hui car il s’agit d’une lecture pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur et c’est toujours plus sympa de partager des lectures qui nous plaisent vraiment !  Avant toute chose je remercie by kimysmile à qui je dois cette jolie découverte surtout que je serais peut être passée à côté sinon. Je ne connaissais Cecelia Ahern que pour ps : i love you que je n’ai pas lu et que je ne crois pas avoir vu non plus. Bref, by kimysmile, si tu passes par là et que tu as d’autres roman dans ce genre (ou un autre) à me conseiller, n’hésites pas ! 😉

Couverture La Vie est un arc en ciel

Résumé : (attention, je trouve qu’il spoile un peu donc, personnellement, je ne l’ai pas lu avant ma lecture)

        Sur les bancs de l’école, Rosie et Alex s’étaient juré de ne jamais de séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux Etats-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d’une longue série d’imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux ‘amis’ devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent… Serait-il possible qu’au plus profond d’eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d’amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre.. 

Mon avis :

     Tout d’abord je suis très contente d’avoir eu l’édition avec cette couverture car c’est celle que je préférais, elle donne envie avec toutes ses couleurs !

      Je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit écrit quasi-entièrement sous forme épistolaire : entre lettres, mails, notes, cartes postales, conversation etc, cela m’a d’abord un peu surprise même si en général, j’aime beaucoup les romans épistolaires mais j’avais peur que cela finisse par être un peu brouillon . Au final on s’y habitue très vite et cela rend la lecture très agréable et fluide. De plus, on peut avoir différents points de vue, cela permet aussi aux personnages secondaires d’avoir une grande importance dans le déroulement de l’histoire. L’intrigue est simple : on suit le cours de la vie de Rosie et particulièrement de son amitié avec Alex depuis leur enfance jusqu’à la cinquantaine. Amitié forte et touchante qui va être chamboulée par de multiples obstacles… Pour moi, un bon roman est un roman qui me fait réagir et celui-ci m’a fait passer par tout un panel d’émotions, du rire, aux presque larmes et surtout beaucoup d’énervement (pas du mauvais, du bon énervement) vis à vis des personnages ainsi qu’une envie constante d’aller les voir pour les secouer . Parce que on s’attache très vite à tous ces personnages même les secondaires. Ma préférence va pour Ruby et Phil, j’ai adoré leurs interventions. Bien sûr la relation entre Alex et Rosie est tellement touchante que c’est impossible de ne pas être happé par cette histoire. J’ai particulièrement aimé la première partie du roman, celle où ils sont encore jeunes et insouciants c’est celle qui m’a fait le plus sourire. Néanmoins le roman est bon du début jusqu’à la fin, il y a tellement de retournements de situations que c’est impossible de le lâcher parce que l’on veut savoir la suite à chaque fois. Bref c’est un roman d’amitié et d’amour, qui fait passer un excellent moment de lecture. La morale de cette histoire c’est que tout nos rêves sont réalisables et que l’on peut atteindre le bonheur, il suffit d’être patient et de saisir sa chance quand on nous l’a donne.

       Vous avez compris que c’est désormais un de mes livres chouchous, je vous le conseille à tous, en plus pour cet été c’est l’idéal ! Je lirais certainement d’autres romans de Cecelia Ahern, d’ailleurs n’hésitez pas à m’en recommander  ! 🙂

Extrait :

Alex,
Elle nous a séparés, je la déteste. Maintenant, je suis à côté de Steven qui pue et qui mange ses crottes de nez. C’est dégoûtant. Qu’est-ce qu’ils ont dit, tes parents, sur Mlle Gros-pif ?
Rosie