La dame en rouge règle ses comptes de Béatrice Bottet

Bonjour à tous !

         J’ai eu la chance de recevoir grâce à la masse critique de Babelio, un roman jeunesse de Béatrice Bottet : La Dame en rouge règle ses comptes. Je me suis apperçue que c’était en fait un tome 2, la suite de Le secret de la dame en rouge. Cependant, ce ne fut pas du tout gênant de ne pas connaître ce début pour lire ce roman car les principaux éléments de ce premier tome sont répétés et expliqués dans le second.

Couverture La dame en rouge règle ses comptes

Résumé :

          Violette Baudoyer, alias Madame Euryale, est une voyante réputée du Paris du XIXe siècle. Dans les salons des beaux quartiers, elle voit dans l’eau la vie passée et les destins de tous ceux qui la consultent. Sous la coupe de madame Bouteloup et d’Ernest, qui ne la quitte jamais d’une semelle, Violette rêve à son indépendance. Elle voudrait tant vivre enfin libre, échapper à son père qui la recherche pour la marier à un hideux individu, et filer le parfait amour avec son amant Florimond, journaliste téméraire toujours à l’affût des nouvelles fraîches.
Alors que Florimond enquête sur la mystérieuse disparition d’un sénateur, il rencontre une autre voyante – une rivale ? – qui a le don de converser avec les anges… Les dangers s’amoncèlent pour Violette…

Mon avis :

         Nous rentrons tout de suite dans un univers fait de mystère et de surnaturel. Violette ou « Madame Euryale » a un don d’hydromancie, elle peut lire l’avenir dans l’eau, et se sert de son don pour gagner sa vie dans le Paris de la fin du 19ème siècle. Cela lui permet entre autre de rembourser sa mystérieuse famille adoptive qui oscille entre bienveillance et truanderie. Violette mène une vie plutôt compliquée, entre sa fuite perpétuelle de son père biologique pour échapper à un mariage forcé, son histoire amoureuse avec un jeune journaliste qui connait bien des obstacles et sa relation tantôt redevable, tantôt méfiante envers la famille de la Faisandière, une bande de malfrats à qui elle doit pourtant tout.

       Ce roman avait tout pour me plaire, une histoire sur le Paris du 19ème siècle qui mêle intrigue mystérieuse et rebondissements en tout genre.
Cependant, celui-ci ne m’a pas vraiment convaincu. Les intrigues sont trop nombreuses et certaines connaissent une fin très rapide et sans approfondissement ce qui est vraiment dommage. J’ai également regretté les multiples répétitions ou d’éléments superficiels dans l’intrigue qui tendent à plomber le rythme du roman et qui n’apportent rien de plus à l’histoire.

      Enfin, j’ai trouvé le style de l’écriture plutôt particulier et manquant grandement de fluidité. Les caractères des personnages ne sont pas assez clairs non plus. On comprend que l’auteur a voulu ne pas les rendre complètement manichéen mais cela nous rend difficile d’appréhender leurs réactions car elles entrent en contradiction avec ce qui a été décrit 20 pages plus tôt.

      Pourtant, le roman est rempli de bons éléments et malgré ces difficultés de lecture, j’ai été captivée par certaines scènes. Je pense qu’il peut plaire à un public plus jeune, friand d’histoire, de mystère et de surnaturel.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La dame en rouge règle ses comptes de Béatrice Bottet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s