Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

Bonjour à tous !

      Ça y est, les partiels sont passés, je suis enfin en vacances ! Et qui dit vacances, dit lectures ! 😀 C’est donc dès la première journée que je me suis attaquée à un roman pour mon plaisir et non plus pour les cours, ce que j’attendais depuis trop longtemps ! Et quoi de mieux pour commencer ces vacances que de lire un roman dont le titre est : Comment (bien) rater ses vacances, je me le demande !

Couverture Comment (bien) rater ses vacances

Résumé :

      Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

Mon avis :

            J’attendais impatiemment de commencer ce roman, dès que j’en ai entendu parler car on m’en a dit beaucoup de bien. C’est donc très curieuse et un peu inquiète de ne pas l’apprécier autant, que je l’ai commencé.
            Et bien, mes inquiétudes étaient vaines, car je l’ai vraiment adoré. Maxime, jeune adolescent de 17 ans, mal dans sa peau et rebelle amateur, décide de ne pas passer ses vacances comme chaque année avec ses parents mais chez sa mamie où il pourra se prêter à des occupations diverses et variées entre son ordinateur et son lit . Cependant ses vacances rêvées tournent au cauchemar et il se retrouve à faire face, seul, à des situations extrêmes.
          Si l’histoire est au final plutôt simple, j’ai complètement adhéré à l’humour d’Anne Percin et de son personnage. Je l’ai lu d’une traite tellement je voulais à chaque fois découvrir la suite ! On compatit complètement pour ce pauvre Maxime qui enchaîne les situations cocasses ! Mais la légèreté n’empêche pas l’émotion. En effet, il y aussi des scènes très émouvantes qui donnent plus de profondeur au personnage ce qui nous permet de vraiment nous identifier à lui. La fin m’a tout de suite donné envie de dévorer le prochain : Comment (bien) gérer sa love story !

       Bref je le conseil à tout le monde, ce livre fait vraiment sourire et même rire à certains moments ! En plus il est bourré de références aussi bien musicales, littéraires que cinématographiques, ce que j’ai particulièrement appréciée. 

Citations :

 C’est là que j’ai compris pour la peau : une aubergine, ça se traite comme une bimbo sur la plage. On la déshabille, on la tartine d’huile et on la laisse bronzer à petit feu, à son rythme.  

Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide à tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’es l’heure de ma piqûre d’héroïne.
Gros bisous,
Votre fils bien-aimé, Maxime. 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s