Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli

Bonjour à tous !

    Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que je ne connaissais pas du tout à sa sortie mais dont j’ai entendu tellement de bien qu’il s’est rapidement retrouvé au top de ma wish list ! Et j’ai bien fait de me jeter dessus car pour moi aussi, le charme a opéré ! 😀

Couverture Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens

Résumé :

     Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui.
Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro).
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée.  Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

Mon avis :

   Ce roman parle d’un sujet relativement tabou encore aujourd’hui : l’homosexualité mais avec une simplicité extrêmement juste et naturelle. En effet, l’auteure, dans ce roman, évite de tomber dans les clichés auxquels on pourrait s’attendre. Simon a une vie d’adolescent totalement normale, il a des amis et une famille aimante. Bien sûr ça ne l’empêche pas d’être confronté aux problèmes liés à l’homosexualité : question du coming-out, réception par son entourage, railleries, remise en question, etc. Cependant, si l’homosexualité de Simon est bien présente dans ce roman, il s’agit surtout au final d’une histoire d’amour adolescente bien menée, drôle et touchante qu’on prend beaucoup de plaisir à lire jusqu’à en devenir totalement addictive. L’auteur réussit donc à mêler sujets à réflexions et légèreté sur un thème comme celui-là et c’est ce qui fait le point fort de ce roman. Enfin, une toute petite déception pour moi : j’avais déjà deviné la fin quelques pages avant, ce qui a un peu diminué l’effet de surprise, mais j’en suis contente tout de même !

Bref, si vous aimez les romans ado je vous le conseille donc mille fois ! 😀

Extrait :

    » C’est là que j’ai trouvé le post de Blue. Son message m’a interpellé . Je ne suis même pas sûr que ça soit à cause de l’angle homo. Je n’en sais rien. Il ne faisait que cinq lignes, mais celles-ci étaient grammaticalement correctes et étrangement poétiques, et elles n’avaient rien à voir avec tout ce que j’avais pu lire auparavant. Il y était surtout question de solitude. Ce qui est drôle parce que je ne me considère pas vraiment comme un solitaire. Mais quelque chose dans la façon dont il décrivait ce sentiment me paraissait très familier.[…] Ce sentiment que les gens sont pareils à des maisons aux chambres spacieuses et aux fenêtres minuscules. Ce sentiment d’être nu quoi qu’on fasse. Ce sentiment qu’il avait d’être à la fois si caché et si exposé quant à son homosexualité. »

Concernant le challenge, ce livre m’a permis de rayer : un best-seller qui est le premier roman d’un auteur ! 🙂

Publicités

6 réflexions sur “Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens de Becky Albertalli

  1. J’avais beaucoup aimé ce roman aussi ! Drôle, simple et touchant.
    As-tu lu Le Soleil est pour toi de Jandy Nelson ? C’est beaucoup plus retourneur de tripes, mais tellement touchant et à couper le souffle. Je pense que ça te plairait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s