Café Lowendal et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

 

Bonjour à tous !

      Aujourd’hui je vais vous parler d’un recueil de nouvelles écrit par une auteur que j’adore : Tatiana de Rosnay. Cette auteur ne m’a jamais déçu dans ses romans et comme je lis rarement des nouvelles, je me suis dis que ce serait sympa de lire les siennes. La couverture m’a également attirée car je la trouve très représentative de l’ambiance du livre et de sa lecture.

Couverture Café Lowendal et autres nouvelles

Résumé :

    Solitude, obsession amoureuse, désenchantement… Tatiana de Rosnay égrène, dans ce recueil inédit, dix nouvelles peuplées de personnages un peu perdus, en quête de frissons ou d’affection. Écrivains en crise, couples en pleine déréliction, jeunes gens avides, tous voient un jour leur vie basculer. Pour le pire ou pour le meilleur… Laissez-vous prendre par la petite musique de Tatiana de Rosnay: elle sait à merveille évoquer le timbre un peu fêlé de la mélancolie.

Mon avis :

     Je suis très peu attirée par les nouvelles en temps normal car je trouve cela trop court et très frustrant, je ne vais donc pas souvent vers ce genre là en général. Ce recueil rassemble dix de ses nouvelles, parues dans des magazines ou inédites, écrites sur des périodes différentes. Les nouvelles sont plus ou moins courtes mais toutes ont un peu les mêmes sujets comme l’amour, la littérature, l’écriture, le mystère ou encore les problèmes relationnels. Certaines de ses nouvelles ont su me captiver comme Café Lowendal ou La femme de la chambre d’amour et d’autres m’ont paru beaucoup moins intéressantes car peu approfondies. Cependant ce recueil ne m’a pas déçu du tout et j’étais même plutôt surprise d’autant apprécier ces nouvelles. L’écriture de Tatiana de Rosnay y est pour beaucoup car elle a un véritable don pour raconter les histoires et captiver le lecteur ce qui ne rate jamais avec moi. Je recommande donc ce recueil aux amateurs de nouvelles, à ceux qui voudraient découvrir d’autres histoires de cette auteur ou tout simplement à ceux qui voudraient passer un bon moment de lecture devant une bonne tasse de thé ! 🙂

Extrait :

      Cela fait cinq ans. Je peux a présent en parler. En parler sans frissonner. Je peux même écrire son nom : Victoria. Victoria. Victoria. Ecrire son nom sans avoir mal au ventre. Sans avoir envie de me cacher. Envie de la tuer. Envie de pleurer. Envie de mourir. C’est long, cinq ans. Long sur le papier. Cinq agendas. Cinq étés. Cinq hivers. Un quinquennat. Mais dans la vie, dans la vraie vie, celle qui coule, fluide, celle qu’on ne voit pas passer, cinq ans, c’est court. C’est comme hier. Je me souviens de tout. Je me souviens de chaque instant. De chaque détail. Je me souviendrai ma vie entière de Victoria. 
     Je ne la connaissais pas. Nous avions un homme en commun. Un homme dont j’avais été très amoureuse, comme lui de moi. Une histoire longue, qui m’avait profondément marquée.
Diego. Le genre d’homme qui traverse une existence comme une comète brûlant tout sur son passage. Et qu’une femme n’oublie jamais.

Concernant le challenge, ce livre m’a permis de rayer : un recueil d’histoire courtes 🙂

 

Publicités

2 réflexions sur “Café Lowendal et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s