Cherche jeune femme avisée de Sophie Jomain

Bonjour à tous !

        Aujourd’hui je reviens avec un roman de Sophie Jomain, une auteur française qu’il me tarde tellement de découvrir que j’ai déjà le début de ses deux séries fantastiques : Les étoiles de Noss Head et Félicity Atcock dans ma PAL. Pourtant c’est avec un de ses romans contemporains que j’ai souhaité la découvrir puisque chaque fois que je passais devant, la couverture me faisait de l’œil (l’effet du pigeon sûrement xD).

Couverture Cherche Jeune femme avisée

Résumé :

       Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature.
Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…

Mon avis :

          Si vous êtes amateurs de romances aussi légères qu’intelligentes, bien menées et surtout très plaisantes, ce roman est fait pour vous. Adrien de Bérail est un avocat de renom, en apparence distant et froid, il ne laisse pas grande place à la fantaisie dans sa vie. Alors, lorsqu’il fait face à la tempête Gaby, une jeune femme extravagante et maladroite qui enchaîne catastrophe sur catastrophe, c’est le coup d’éclat assuré. Dans ce roman, nombreuses sont les situations cocasses dans lesquelles les personnages se retrouvent plongés malgré eux et elles nous font littéralement pleurer de rire. Le récit s’équilibre à merveille entre ces passages et d’autres beaucoup plus profonds et émouvants sur la vie et tout ses aléas. Les sentiments que partagent nos deux protagonistes sont écrits avec tellement de justesse que l’on a l’impression de les vivre, nous aussi. Enfin, même les personnages secondaires ont leur charme et leurs attraits, mention spéciale à Rosa-Louise Moine, la domestique des de Bérail qui est juste adorable. En bref, les quasi cinq cent pages sont très vites lues tellement on a hâte de découvrir la fin de cette histoire explosive ! Ce roman est vraiment une petite pépite du genre, idéal quand on veut se changer les idées où que l’on a besoin d’une histoire qui fait du bien tout simplement ! 🙂

Citation :

« Les plus belles histoires devraient toujours commencer par un pigeon. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s