Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Bonjour à tous !

          Voici un avis qu’il va m’être difficile d’écrire mais également que je n’aurais jamais pensé avoir à écrire un jour. Lorsque j’ai appris qu’une pseudo suite des aventures de mes sorciers préférés allait paraître, j’avoue que j’étais très loin de sauter au plafond. Pour moi, la saga était bouclée, terminée, avec tout ce qu’elle regorgeait de merveilles et de trésors. J’étais cependant contente qu’il y ait une pièce de théâtre. Après tout, adapter une histoire annexe à Harry Potter sur un format encore inexploité par la saga me semblait être une idée judicieuse et j’aurais sûrement été ravie d’aller la voir si j’avais pu me procurer les billets tant convoités. Bref, l’annonce du livre quant à lui me laissait plutôt perplexe surtout face à cet engouement marketing pour ce qui était limite annoncé comme le 8ème tome de Harry Potter écrit par J.K. Rowling et non pas comme une pièce de théâtre co-écrite par cette dernière mais aussi par Jack Thorne et John Tiffany. Mais bien sûr, ma curiosité concernant la saga n’ayant aucune limite, je suis allée me procurer le livre dès sa sortie en librairie.

Couverture Harry Potter et l'enfant maudit
Résumé :

        Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus. 

Mon avis :

      L’histoire de l’enfant maudit débute à l’instant même où le tome 7 fini, c’est à dire 19 ans après la bataille de Poudlard, lorsque Harry accompagne son fils Albus qui fait sa première rentrée à Poudlard. J’avoue que tout au début de ma lecture, mon coeur s’emballait à l’idée de retrouver tout mes personnages préférés et j’avais vraiment hâte de découvrir davantage ce qu’ils étaient devenus. Cependant, au fil du temps, j’ai du faire vite une séparation entre ce que mon imagination idéalisait quant à l’avenir de ces personnages et ce que j’étais en train de lire. Non mais vraiment, ils ne ressemblent tellement pas à ce qu’on imagine pour eux qu’on ne peut pas considérer que ce sont les mêmes. Entre Ron qui s’écrase complètement et qui passe pour un idiot complet, Harry qui fait une petite crise de la quarantaine et Drago qui devient quasiment un bisounours, je dois dire que ce roman a réussi à me désintéresser d’eux puisqu’ils m’énervaient quasiment à chacune de leurs apparitions. Pour le reste, on a l’impression de lire un mélange des thèmes favoris des fanfictions ce qui n’est pas mal en soi mais l’histoire part tellement dans tous les sens que cela devient de plus en plus improbable. Tout n’est pas à jeter non plus, Il y a des scènes que j’ai adoré, notamment des scènes entre Ron et Hermione qui m’ont fait retrouver le sourire. Mon coup de coeur va pour Scorpius, le fils de Malefoy qui est certainement le personnage le plus charismatique de l’histoire. J’ai retrouvé en lui le côté humour potteresque dont tous les autres personnages semblaient être dépourvus. Je rejoins l’avis du plus grand nombre qui considèrent ce livre comme du fan-service. Le scénario est en effet construit sur des flash back incessants de telle sorte que l’on retrouve toutes nos scènes et héros favoris. Bref, le roman en tant que tel n’est vraiment pas extraordinaire et la voir représentée sur scène est sûrement bien plus sympa. Mais une chose est sûre, cela ne peut pas être considéré comme un huitième tome.

Citations :

DELPHI
Qu’est-ce que tu as fabriqué ?
SCORPIUS
J’ai…heu….ouvert un livre pour le lire. Depuis que je suis sur cette planète, ça ne m’a jamais paru une activité particulièrement dangereuse.

GINNY
Albus est différent et c’est plutôt une bonne chose, non ? Tu sais, il voit très bien que tu fais ton Harry Potter. Ce qu’il veut, c’est voir qui tu es vraiment.

Concernant le challenge 2016, ce livre m’a permis de rayer : une pièce de théâtre ! 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Harry Potter et l’enfant maudit de J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

  1. J’avais été un peu déçue par ma lecture également mais je peux t’assurer que la pièce sur scène était quant à elle formidable ! C’était tout simplement magique 🙂 Et ça donne beaucoup mieux que dans le livre, je n’ai pas eu l’impression que l’histoire partait dans tous les sens en la voyant en direct 🙂

  2. Je l’ai fini il y a quelques jours et je n’ai pas vraiment adhéré.. ça me fait du mal de dire ça parce que c’est Harry Potter quoi ! Mais le format théâtre ce n’est pas trop pour moi, le comportement d’Harry envers son fils m’a surprise dans le mauvais sens et Voldemort qui a un fils.. Bref non non et non !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s