Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon Messenger

Bonjour à tous !

       Aujourd’hui, je vais vous parler du premier tome d’une série qui est certainement celle que j’avais le plus envie de lire depuis un moment déjà. J’en avais entendu parler au début comme se rapprochant beaucoup d’Harry Potter donc forcément cela m’a rendu curieuse mais méfiante aussi. Puis j’ai vu que les critiques étaient plus que dithyrambiques à son sujet donc je me suis lancée ! 🙂

Couverture Gardiens des Cités perdues, tome 1

Résumé :

     Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? 

Mon avis :

     Il est rare que je partage le coup de coeur du plus grand nombre et pourtant ce fut vraiment le cas. Je vais avoir du mal à vous exprimer l’ampleur de mon intérêt pour ce livre tant je l’ai aimé mais je vais faire de mon mieux ! Nous suivons les aventures de Sophie, une jeune fille de 12 ans qui ne se sent pas du tout à sa place parmi les humains. Une rencontre fortuite avec un garçon pour le moins spécial va changer son existence entière et lui donner la possibilité de recommencer une nouvelle vie, une vie pleine de mystère et de magie. Elle va devoir s’adapter à univers qui ne lui est pas du tout familier mais où elle se sent enfin chez elle. Alors oui, il y a de nombreux points communs entre ce premier tome et le premier tome d’Harry Potter (le fait que ce soit très jeunesse, l’héroïne n’a que 12 ans, elle rentre dans un univers qui lui est inconnu, elle va dans une école de magie et se fait une bande d’amis haute en couleur). Pourtant l’univers dans lequel évolue Sophie est bel et bien particulier. Si elle est, malgré elle, destinée à accomplir de grandes choses, elle n’en connait pas du tout les raisons puisque sa propre existence demeure un mystère pour tout le monde y comprit pour elle-même. Nous avançons donc à tâtons dans l’univers à l’instar de Sophie qui cherche à découvrir les clés de son identité et des menaces qui sévissent la Terre. J’ai beaucoup aimé le fait que les codes habituels de la fantasy soient expliqués et justifiés comme la magie qui n’est pas juste donnée comme telle aux lecteurs. Les personnages sont hyper attachants et recherchés, l’univers n’est absolument pas manichéen, à la fin du livre beaucoup de mystères demeurent même si on commence à en saisir les enjeux. La lecture est fluide et l’écriture bien qu’elle soit jeunesse n’est pas du tout simpliste. J’attends maintenant avec impatience le deuxième tome que j’ai d’ores et déjà dans ma bibliothèque et dont j’attends maintenant autant d’enrichissements que d’éclaircissements. Pour tout vous dire j’ai presque aimé autant ce livre que La Passe-miroir en beaucoup plus jeunesse quand même. Pour moi ce sont vraiment deux séries qui ont le potentiel de rivaliser avec les Harry Potter.

Citations :

Elle aurait voulu disparaître… Exactement le genre d’attention qu’elle s’efforçait à tout prix d’éviter ! La raison pour laquelle elle portait des couleurs ternes et restait toujours à la traîne ou au fond de la classe, dissimulée par les autres élèves, qui la dépassaient d’au moins une tête. Quel autre moyen avait-on de survivre quand, à douze ans seulement, on se retrouvait en terminale ?

Il consulta l’emploi du temps de Sophie et la conduisit vers le mur du fond et une porte signalée par une rune qu’elle ne pouvait lire.
-Voilà ton casier. Tu vois cette bande argentée? dit-il en désignant un rectangle brillant juste en dessous du symbole. Tu la lèches. Ton ADN sert à déverrouiller le loquet.
-C’est dégoûtant.
-Ça a bon goût .
Elle en doutait, mais tout le monde l’observait, alors elle s’exécuta.
-De la guimolle ?
-C’est l’académie qui choisit le parfum. Il change tous les jours…mais quand c’est au tour d’Elwin de décider, il faut se méfier. La semaine dernière, il a choisi poivre. On a tous éternué comme des fous.  

Concernant le challenge 2016, ce livre m’a permis de rayer : un livre avec de la magie ! 🙂

Advertisements

5 réflexions sur “Gardiens des Cités perdues, tome 1 de Shannon Messenger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s