Homme parfait, bonheur imparfait de Jill Mansell

 Bonjour à tous !

       Aujourd’hui je reviens avec un roman de chick-lit et ça fait un petit moment que je n’en avais pas lu ! Cette auteur, je crois que je l’ai découverte sur un blog, elle est une des figures de la chick-lit anglaise les plus connues. J’avais donc hâte de découvrir un de ses romans et c’est chose faite avec : Homme parfait, bonheur imparfait !

Couverture Homme parfait, bonheur imparfaitRésumé : 

        C’est dans les Cotswolds que vit Lottie Carlyle, trente ans, deux enfants. Divorcée, elle est restée en bons termes avec son ex-mari, et son célibat ne lui pèse pas. Elle s’épanouit dans son travail, aux Cottages de Hestacombe, charmante résidence de villégiature dirigée par Freddie. Un jour, celui-ci lui annonce qu’il a vendu son affaire à un certain Tyler Klein. Pourquoi cet Américain est-il venu s’enterrer au cœur de la campagne anglaise ? Pour changer de vie, paraît-il. Quoi qu’il en soit, cet homme est exactement ce qu’il faudrait à Lottie. Le bonheur aurait-il frappé à sa porte ? C’est compter sans Nat et Ruby, ses enfants, qui, au premier regard, ont détesté cet étranger !

Mon avis :

     Ce qui est bien avec la chick-lit c’est que l’on ne s’attend pas spécialement à grand chose quand on commence, ce qui permet souvent d’éviter les déceptions. Là, je dois dire que j’étais loin d’être déçue et même très agréablement surprise. L’histoire se passe dans le village charmant d’Hestacombe dans la campagne anglaise des Cotswolds où Lottie et son patron Freddie louent des cottages aux vacanciers. Freddie, va léguer son entreprise à Tyler, un jeune américain ex traider et entre lui et Lottie, divorcée avec deux enfants va se nouer une relation plutôt tumultueuse. Avec ce livre on est plongé dans une ambiance très « feel good », les personnages dont on suit les destins croisés sont tous très attachants et on prend beaucoup de plaisir à suivre leurs aventures qui sont d’ailleurs plus souvent des mésaventures. Parfois certaines situations sont un peu trop « grosses » pour être réalistes mais on passe dessus tellement on est plongé dans l’histoire. Au final, il n’y a aucun moment d’ennui. Ce roman est parfait pour se changer les idées et il colle très bien à l’ambiance de Noël aussi. A lire en mangeant des chocolats !

Citations :

Quand quelqu’un est aussi délicat, on finit par ne plus l’apprécier. La fougue du départ était retombée, tu vois ce que je veux dire ? Je crois que je cherchais quelque chose de plus pimenté, quelqu’un qui ferait battre mon cœur et me ferait défaillir chaque fois que je poserais les yeux sur lui.

Un peu comme renoncer à certains aliments pendant un moment, puis en consommer à nouveau pour voir si on y est allergique, songea Lottie. Le problème, c’était que le corps humain ne pratiquait pas la compassion. Il était peu enclin à prendre pitié de vous et à décider de changer d’avis, cessant d’être allergique au chocolat parce qu’il savait combien vous aimiez cela.

    Concernant le challenge, ce roman m’a permis de rayer :  un livre avec des antonymes dans le titre ! 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Homme parfait, bonheur imparfait de Jill Mansell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s