La Bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Bonjour à tous !

     Aujourd’hui une nouvelle chronique pour un roman qui connait beaucoup de succès en ce moment : La Bibliothèque des cœurs cabossés, le premier roman de la suédoise : Katarina Bivald. Ce live me faisait vraiment envie quand il est sorti. Déjà parce que j’ai craqué pour sa couverture et comme j’adore les livres qui parlent de livres, je ne pouvais pas passer à côté. Ainsi lorsqu’on me l’offert, il était au top de ma pile à lire !

Couverture La bibliothèque des coeurs cabossés

 Résumé :

     Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.  Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire…

Mon avis :

     Au final, comme souvent lorsque j’attends beaucoup d’un livre, je suis un petit peu déçue. En soi, j’ai aimé ce livre au point d’avoir un petit coup de cœur mais pas autant que je l’aurais aimé. Comme beaucoup l’ont soulignés, c’est un très bon roman « feel good » c’est à dire qu’il n’en ressort que du positif. On est plongés dans l’ambiance d’une petite ville de l’Iowa délaissée et peuplée d’individu aussi différents qu’adorables. J’ai beaucoup plus aimé la deuxième partie que la première car c’est dans celle là qu’il se passe le plus de choses. En effet, la première est plutôt longue à démarrer et j’ai eu du mal à accrocher. L’héroïne à laquelle je pensais m’attacher vu que l’on a beaucoup de points communs (les livres et la librairie) est en fait mon opposée car elle vit plutôt égoïstement avec ses livres, du moins au départ. L’histoire est un peu clichée aussi, les personnages sont souvent stéréotypés mais ils n’en restent pas moins très attachants. J’ai surtout aimé la romance et tous les quiproquos de la fin. Bref, c’est un bon roman qui met en valeur l’importance des livres et de la lecture même lorsque l’on pourrait penser que ce n’est pas nécessaire. Je vous le recommande si vous voulez passer un agréable moment de lecture avec une tasse de thé, ou que vous aimez les livres qui parlent de livres tout simplement ! 🙂

Citations :

Quelle terrible prise de conscience : savoir qu’il y avait tant de livres qu’elle ne toucherait jamais, tant d’histoires qui se poursuivraient sans elle, tant d’auteurs anciens qu’elle n’aurait pas le temps de découvrir !

Tu sens? L’odeur des livres neufs. Des aventures pas encore lues. Des amis dont on n’a pas encore fait la connaissance, des heures d’escapade hors de la réalité qui attendent.

Concernant le challenge, ce livre m’a permis de rayer : un livre écrit par un auteur que vous n’aviez jamais lu auparavant ! 🙂

Publicités

4 réflexions sur “La Bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s