84, Charing Cross Road de Helene Hanff

Bonjour à tous !

      Aujourd’hui je vais vous parler de 84, Charing Cross Road écrit par Helene Hanff, un récit sous forme épistolaire, lettres échangées de 1949 à 1969 entre une romancière et scénariste New-Yorkaise passionnée, excentrique et quelque peu fauchée et une librairie de livres anciens située à Londres : Marks & Co. Ce livre plutôt culte m’a tout de suite donné envie car j’adore les livres qui parlent de livres et encore plus lorsqu’il s’agit de librairies.

Résumé : 

     Par un beau jour d’octobre 1949, Helene Hanff s’adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s’écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l’intime, presque à l’amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Livre inattendu et jamais traduit, 84, Charing Cross Road fait l’objet, depuis les années 1970, d’un véritable culte des deux côtés de l’Atlantique.

Mon avis :

     Étant donné que je ne lis jamais les quatrièmes de couverture et que je me suis jetée dans l’oeuvre directement, je n’ai pas fait le lien entre la signataire des lettres et l’auteur du livre. J’ai donc compris seulement à la fin, qu’il s’agissait de lettres véritables qui n’avaient pas du tout de but littéraire au départ. Ceci m’a quelque peu gêné dans ma lecture car il y avait des détails que je trouvais plutôt superficiels ainsi qu’un style un peu spécial ce qui se comprend donc au final. Je pense cependant que ce petit livre peu ne pas être apprécié par tous, sauf par les amateurs de livres anciens ou de littérature en général ainsi que d’histoire car sinon, ce récit n’a pas énormément d’intérêt en soit. Cependant, moi qui adore les librairies, j’ai trouvé un véritable plaisir à cette lecture, j’ai adoré l’ambiance, le côté relation privilégiée entre les libraires et leurs clients et j’ai également partagé la joie de Helene Hanff à acquérir des livres qui lui sont tant précieux. L’authenticité de cette histoire et de cette relation épistolaire  m’a beaucoup touchée. Je lirais peut être la suite de l’histoire d’Hélène Hanff : La Duchesse de Bloomsbury Street ! 😉

Citations :

« Je pourrais CREVER ici avant que vous m’envoyiez quoi que ce soit à lire. Je devrais courir directement chez Brentano’s, et c’est ce que je ferais si tout ce que je recherche n’était pas épuisé. […] Qu’est-ce que vous faites de toute la sainte journée, vous restez assis au fond du magasin à lire ? Pourquoi vous n’essayez pas de vendre un livre à quelqu’un ? »

« J’adore les livres d’occasion qui s’ouvrent d’eux-mêmes à la page que leur précédent propriétaire lisait le plus souvent. »

Pour ce qui est du challenge, cette lecture m’a permis de rayer : « un livre avec un numéro dans le titre » ! 🙂

Publicités

6 réflexions sur “84, Charing Cross Road de Helene Hanff

  1. C’est dingue! J’avais jamais entendu parlé de ce livre et la semaine passé ma maman m’a dit qu’elle avait adoré à l’époque et qu’elle était en train de lire la duchesse justement. Donc je vais immédiatement rajouter ce livre à ma PAL !! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s