Lumière.

     Une nuit j’ai regardé les étoiles. Une nuit les étoiles m’ont dit : « Poursuis tes rêves, ne perd pas espoir, suis les sans trêve, tout n’est pas si noir ». Depuis cette nuit, moi la lumière, je l’ai cherché. Chaque jour, à chaque coin de rue, chaque fois que l’obscurité me gagnait, chaque fois que moi, je me perdais. Une fois, je l’ai trouvé la lumière. Elle m’a toisé là de toute sa hauteur de lumière comme si j’étais rien, comme si je ne valais rien. Et elle est restée là, elle m’a regardé l’approcher, elle m’a vu tendre la main vers elle. J’ai senti la chaleur qu’elle émanait me picoter le bout de mes doigts, j’étais bien, près d’elle. Et puis tout à coup, plus rien, plus de lumière, disparu la lumière. Elle m’a laissé là comme ça, minable parmi les minables. Elle m’a laissé là cette conne. Alors j’ai couru vers la nuit et j’ai hurlé aux étoiles, je leur ai dit que leur lumière, elles pouvaient la reprendre et leurs rêves aussi, que de toute façon moi j’aimais bien le noir, que j’en voulais pas de leur connerie, qu’elle servait juste à enrober la mocheté du monde et à faire croire à tout le monde que c’était beau, que c’était bien. Mais c’est que du faux tout ça, c’est du plastique, c’est du vide, et moi quitte à vivre dans du vide, moi je préfère le mien. Je leur ai dit tout ça aux étoiles.

Cette nuit là, le ciel est resté étrangement silencieux. Cette nuit là, je crois même avoir vu une étoile s’éteindre…

Publicités

2 réflexions sur “Lumière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s