Pauline d’Alexandre Dumas

Re bonjour !

        Me revoici pour une chronique d’un roman classique que j’avais envie de lire depuis très longtemps : Pauline. J’avoue que c’est parce qu’il porte mon nom que je l’ai repéré car je ne le connaissais pas du tout et cela a piqué ma curiosité mais ce n’est quand même pas la seule raison. Il faut surtout dire que Dumas est un des auteurs classiques que je souhaitais découvrir le plus.  Etant donné que les œuvres les plus connues de celui-ci sont des pavés assez conséquents, j’ai préféré commencer par un roman plus court, et, en plus, la quatrième de couverture m’a donné encore davantage l’envie de le découvrir

Couverture Pauline

Résumé:

       Quel est le secret que cache Pauline ? Pourquoi fuit-elle le regard d’autrui ? Quel drame creuse son visage et altère son teint ?  » Personne n’ignore par expérience que le danger inconnu est mille fois plus saisissant et plus terrible que le péril visible et matérialisé « , confie Pauline. En épousant le comte Horace de Beuzeval, la jeune femme a signé son arrêt de mort : chaque jour est devenu synonyme d’angoisse et d’effroi… 

Mon avis :

        Pauline est un des premiers romans de Dumas mais il n’est pas l’un de ses plus connus. On dit que c’est un peu l’avant goût du Comte de Monte-Cristo.  Pauline est inscrit dans la veine du roman gothique.
         L’univers avait toutes les chances de me plaire avec du mystère, des secrets, des histoires de brigands, des aspects qui le rapprochent aussi du romantisme, et bien… le charme a opéré ! Dans ce roman, plusieurs récits sont enchâssés, on a donc la situation initiale et un retour dans le passé ce qui fait planer un certain suspens tout au long du roman.  On attend, comme dans une enquête, la résolution de l’énigme avec impatience. Étant donné que j’adore ce genre d’univers, je suis vraiment entrée dans le roman, certains passages m’ont tenu en haleine, d’autres m’ont fait frissonner. Les personnages sont attachants, bien que le roman soit très cours (180 pages environ), leurs personnalités et leurs caractères sont assez bien développés, ce qui rend l’histoire vraiment prenante. Peut-être un petit regret qu’il ne soit pas plus long finalement, pour développer certains aspects qui ne le sont pas davantage, comme les personnages secondaires, mais bon ce n’était pas essentiel non plus. Et bien sûr, pour finir, l’écriture de Dumas est magnifique et pourtant pas du tout difficile à lire, en tout cas pour ma part, je l’ai lu très vite et avec beaucoup de plaisir !
      Bref ce roman m’a encore plus donné l’envie de lire d’autres romans d’Alexandre Dumas, surtout Le Comte de Monte-Cristo qui est celui qui me tente le plus ! Je recommande Pauline à ceux qui, comme moi, veulent s’initier à cet auteur mais aussi à ceux qui voudraient découvrir d’autres de ses œuvres, un peu moins connues.

Citations :

Cette femme étrange, pareille à une de ces fées qui se penchent au bord des torrents et font flotter leur écharpe dans l’écume des cascades, s’inclina sur le précipice et passa comme par miracle, mais pas si rapidement encore que je ne puisse entrevoir son visage calme et doux, quoique pâle et amaigri par la souffrance.

Il y a des destinées qui peuvent ne se rencontrer jamais, mais qui dès qu’elles se rencontrent, ne doivent plus se séparer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s