Le Coeur Cousu de Carole Martinez

Bonjour à tous !

         Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman d’une auteur espagnole que je voulais découvrir depuis longtemps : Carole Martinez. Malheureusement, j’ai pris beaucoup de temps à lire ce roman, non pas parce qu’il était ennuyant mais surtout car je l’avais commencé avant de devoir lire mes lectures pour les cours. Ce à quoi il faut ajouter son format assez conséquent : 440 pages . Néanmoins cela ne m’a pas gênée car j’ai beaucoup apprécié cette histoire.

Couverture Le coeur cousu

 

Résumé :

     Dans un village du sud de l’Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse…
Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s’initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d’un combat de coqs, elle est condamnée à l’errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d’enfants, eux aussi pourvus – ou accablés – de dons surnaturels.

Mon avis :

      C’est un roman assez surprenant, je ne savais pas bien à quoi m’attendre en lisant la quatrième de couverture, entre une histoire fantastique, une saga familiale, un récit de voyage initiatique… En fait ce roman se lit comme un conte, il regroupe plusieurs fables pleines de poésie, avec une certaine dose de fantastique mais tout en légèreté. Carole Martinez emploie ces figures fantastiques à travers des métaphores. L’exemple le plus flagrant est le personnage de l’ogre qui m’a d’ailleurs totalement épouvantée. Pour rappeler le titre, les histoires peuvent sembler parfois décousues mais elles ont toutes un fil conducteur. C’est un roman patchwork, il y a sans arrêt des retours dans le passé, des rappels du présent par la narratrice qui n’est autre que la fille benjamine de Frasquita ou même des présages du futur. Les thèmes abordés, parfois très durs, se concentrent sur la figure de la féminité que ce soit la maternité, le lien entre les femmes dans une famille etc. Certaines longueurs m’ont parfois un peu rebutée dans ma lecture car je n’aime pas le sentiment de traîner et de voir les pages se tourner. Néanmoins, toutes ces histoires sont très prenantes et nous font voyager avec les personnages dans des contrées exotiques. Enfin il faut surtout dire qu’elles sont écrites avec une plume magnifique.

Bref je recommande cette lecture à tout le monde, si vous souhaitez être transporté avec Frasquita et ses six enfants, dans cette caravane pour un voyage à travers l’Andalousie.

Extrait: 

      Les mains des conteuses sont des fleurs agitées par le souffle chaud du rêve, elles se balancent en haut de leurs longues tiges souples, fanent, se dressent, refleurissent dans le sable à la première averse, à la première larme, et projettent leurs ombres géantes dans des ciels plus sombres encore, si bien qu’ils paraissent s’éclairer, éventrés par ces mains, par ces fleurs, par ces mots.
Anita ne sait plus lire, elle a oublié, elle s’est soudain refusée aux mots écrits. Elle dit que l’écriture enterrera les mains des conteuses et qu’aucune voix ne nous guidera plus dans les ténèbres du mythe. Les lettres écrites, ces courbes, cette encre, ces mots morcelés, pourriront sur les feuilles, mémoire morte. Les contes seront oubliés. Pour elle, tout livre est un charnier. Rien ne doit être inscrit ailleurs que dans nos têtes.Elle a des contes tatoués sur les lèvres.

Publicités

6 réflexions sur “Le Coeur Cousu de Carole Martinez

  1. merci miaou pour ce commentaire je possède ce livre depuis longtemps mais une amie m’a un peu dissuader de le lire car trop ennuyeux a son gout après
    ton commentaire je vais quand essayé…

    • C’est vrai qu’il faut se familiariser avec l’univers de l’auteur. Personnellement j’ai mis un peu de temps à entrer dans l’histoire et c’est surtout les deux dernières parties du livres que j’ai le plus aimée. J’espère que tu l’apprécieras malgré tout 🙂

  2. Hello ! Une copine me l’a prêté et je dois avouer que je me suis bien ennuyée… au point de laisser tomber une vingtaine de pages avant la fin ! J’ai trouvé certains passages beaucoup trop confus, l’écriture parfois tortueuse… Bref, une déception car ça fait quelques années qu’il me faisait de l’oeil !

    • Coucou !
      Je comprends, j’ai moi même été assez perturbé par le début du roman mais je lui ai laissé sa chance quand même et j’ai vraiment apprécié plus à partir du milieu que le début mais c’est vrai que c’est une écriture un peu spéciale… C’est dommage pour toi alors :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s