Rose de Tatiana de Rosnay

Bonjour à tous!

      Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman de Tatiana de Rosnay. Après Moka et Elle s’appelait Sarah que j’avais beaucoup aimés, je me suis lancée dans Rose, un roman qui me tentait particulièrement car il portait sur l’histoire de Paris et plus précisément, les travaux haussmanniens.

Couverture Rose

Résumé:

    Paris sous le Second Empire. Les ambitieux travaux d’Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d’expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu’au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, elle ne peut se résoudre à partir. Contre le baron, contre l’empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé…

Mon avis:

      Encore une fois, Tatiana de Rosnay ne m’a pas déçue. Son récit m’a transporté. L’auteure a un vrai don pour retranscrire les sentiments de ses personnages et pour nous faire vivre l’histoire comme si on y était.
Même si je n’étais pas toujours d’accord avec le personnage principal, Rose, je me suis très vite attachée à elle et à sa maison si chère à son coeur.
Le récit est écrit sous forme de lettre que Rose envoie à son défunt mari ce qui nous fait encore plus pénétré dans l’intimité de celle-ci et  cela nous tient en haleine car il y a des coupures dans le récit et certains détails sont révélés petit à petit.

      Tatiana de Rosnay nous décrit à merveille le Paris avant et sous les travaux d’Haussmann, ce qui m’a énormément intéressé car je ne connaissais de ces travaux que les bons côtés: le progrès et la modernité. je ne m’imaginais pas que cela avait pu avoir des conséquences aussi terribles sur la vie des parisiens de cette époque.

Bref une histoire passionnante et une fin à la hauteur du roman!

Citations:

Vous êtes convaincu que le foyer d’une famille se résume à une somme d’argent. Pour vous, une maison n’est qu’une maison. Votre nom a lui seul est une ironie. Comment se peut-il que vous vous appeliez Haussmann ? En allemand, cela ne signifie-t-il pas « l’homme de la maison » ?

Cette maison est mon corps, ma peau, mon sang, mes os. Elle me porte en elle comme j’ai porté nos enfants.

Publicités

5 réflexions sur “Rose de Tatiana de Rosnay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s