Sukkwan Island de David Vann

Bonjour à tous!

          Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui nous fait voyager en Alaska, dans une petit île isolée du reste du monde: Sukkwan Island. J’avais entendu énormément de bonnes critiques sur ce roman et comme j’aime beaucoup les romans qui font voyager, surtout dans les pays nordiques, celui-ci a attisé ma curiosité!

Couverture Sukkwan Island

Résumé:

           Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

Mon avis:

           Malheureusement je n’ai pas eu de véritable coup de coeur, j’ai même été assez déçue, peut-être parce que j’en attendais beaucoup plus… Le roman est composé de deux parties qui sont plutôt inégales selon moi. J’ai de loin préféré la première qui fait place au suspens car on sent dès le départ que leur séjour à Sukkwan Island ne se passera pas du tout comme ils l’avaient imaginé. Cependant cela reste très progressif car l’auteur revient au fil de la lecture sur des détails qui nous font comprendre certaines choses. Les deux personnages sont complexes et on a du mal à les cerner complètement c’est pourquoi je n’ai pas réussi à m’y attacher bien que j’ai eu une préférence pour Roy qui  incarne l’innocence dans l’histoire. La deuxième partie, centrée sur le père est moins intéressante car cela tourne vite en rond et la fin reste prévisible même si l’auteur nous y amène progressivement.  

          Bref un roman assez bien écrit, qui nous fait vivre sur une île,  isolé du monde le temps d’un roman, mais qui ne m’a pas bouleversé malgré des passages très durs!

Extrait:

Ils s’installaient à présent dans une petite cabane en cèdre au toit pentu en forme de A. Elle était blottie dans un fjord, une minuscule baie du Sud-Est de l’Alaska au large du détroit de Tlevak, au nord-ouest du parc naturel de South Prince of Wales et à environ quatre-vingt kilomètres de Ketchikan. Le seul accès se faisait par la mer, en hydravion ou en bateau. Il n’y avait aucun voisin. Une montagne de six cents mètres se dressait juste derrière eux en un immense tertre relié par des cols de basse altitude à d’autres sommets jusqu’à l’embouchure de la baie et au-delà. L’île où ils s’installaient, Sukkwan Island, s’étirait sur plusieurs kilomètres d’épaisse forêt vierge, sans route ni sentier, où fougères, sapins, épicéas, cèdres, champignons, fleurs des champs, mousse et bois pourrissant abritaient quantité d’ours, d’élans, de cerfs, de mouflons de Dall, de chèvres de montagne et de gloutons.

Publicités

6 réflexions sur “Sukkwan Island de David Vann

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s