Le Koala tueur et autres histoires du bush de Kenneth Cook

          Bonjour à tous! Le livre que je vais vous présenter aujourd’hui change un peu de ce que je lis habituellement. L’auteur, un journaliste et écrivain australien nous raconte ses péripéties dans le bush à travers quinze courtes nouvelles. Il y est question de toutes sortes d’animaux au tempérament bien trempé, de pub et d’aborigènes  Ne connaissant pas grand chose de cet endroit, c’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre qui me l’a fait découvrir de manière plutôt amusante!

Couverture Le koala tueur et autres histoires du bush

Résumé:

     « Je n’aime pas les koalas. Ces sales bêtes, aussi hargneuses que stupides, n’ont pas un poil de gentillesse. Leur comportement social est effroyable – les mâles n’arrêtent pas de se tabasser ou de voler les femelles de leurs semblables. […] Leur fourrure est infestée de vermine. Ils ronflent. Leur ressemblance avec les nounours est une vile supercherie. Il n’y a rien de bon chez eux. Sans parler du fait qu’un jour, un koala a essayé de me jouer un tour pendable. » Avec ses redoutables crocodiles, ses excentriques mineurs d’opales, ses koalas féroces et ses cochons sauvages assoiffés de sang, l’impitoyable bush australien reste un territoire indompté. Et ce n’est pas Kenneth Cook qui aurait pu le soumettre ! Pour ce qui devait être l’un de ses plus grands succès de librairie, Cook a réuni peu avant sa disparition ces histoires courtes toutes plus hilarantes les unes que les autres, inspirées par ses tribulations à travers l’Australie. D’après lui, chacune de ces quinze rencontres avec la faune sauvage et ses frissons inattendus s’est déroulée comme il le raconte ici ; mais jamais il n’aurait osé les incorporer à ses romans tant elles paraissent incroyables. Et c’est précisément parce qu’elles sont tout à fait véridiques qu’il n’attendait pas qu’on le croie ! Dépaysement garanti, dans un grand éclat de rire.

Mon avis:

        Une des choses que j’ai appris dans ce roman c’est que les Koalas sont loin d’être des animaux gentils bien qu’ils ressemblent à des nounours tout mignons et qu’il faut mieux s’en méfier!
     Chacune des nouvelles ont leur charme, les péripéties sont racontées avec humour et l’auteur à un certain sens de l’auto-dérision ce qui rend les situations encore plus comiques. Les histoires paraissent souvent invraisemblables et exagérées mais elles sont si bien racontées que l’on fini par y croire. A ce propos Kenneth Cook a toujours soutenu que ces aventures lui étaient bel et bien arrivé aussi incroyable que cela puisse paraître. Bien que ce roman ne donne pas vraiment envie de s’aventurer dans le bush australien, au risque de se faire manger par un crocodile ou piéger par des aborigènes,  l’auteur ne se moque jamais méchamment et on sent qu’il a une vraie affection envers l’Australie. Les nouvelles sont très courtes et se lisent rapidement car le style de l’auteur est simple et pourtant très efficace! Un postface à la fin du roman nous en apprend un peu plus sur l’auteur.

      Ce livre est parfait pour découvrir le bush australien de façon plaisante! Je lirais très certainement ses autres histoires: La vengeance du Wombat et L’ivresse du Kangourou!

Extrait:

« Ce satané Roger fit deux pas en avant pour assurer un gros plan et s’interposa entre le crocodile et moi.
J’avais trois choix. Je pouvais tirer sur Roger pour l’écarter et dégager ma cible (solution la plus attrayante). Je pouvais assommer Roger d’un coup de crosse pour dégager ma cible (solution trop timorée, dans les circonstances). Je pouvais jeter le fusil et m’enfuir en criant (solution la plus probable). »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s