Le libraire de Régis de Sá Moreira

Bonjour à tous! Pour ceux qui ne le savent pas, libraire est le métier que je souhaite exercer plus tard, c’est donc pour cela que j’ai souhaité lire ce roman. Dans les livres, on ne parle que très rarement de librairies et encore moins des libraires, et pourtant les deux sont quand même intimement liés…Alors quand j’ai découvert Le libraire par hasard,  j’ai trouvé l’idée très originale et j’avais hâte de savoir comment le quotidien d’un libraire pouvait être raconté! 🙂

Le Libraire

Résumé:

Vous l’avez lu ?
– Oui, dit le libraire.
– Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
– Mais je l’ai offert à quelqu’un… à qui je n’aurais pas dû l’offrir.
– C’est difficile d’être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
– Oui, dit le jeune homme.
– Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement…

Mon avis:

      Malheureusement ce livre n’a pas réussi à combler mes attentes, j’ai été assez déçue. Le libraire dont il est question dans ce roman est plutôt antipathique et n’a pas grand chose d’un libraire, il passe ses journées à lire et à boire de la tisane 24h/24, 7j/7 sans vraiment s’occuper de ses clients. Il est même assez aigri. Tout ceci  m’a un peu énervée au début puisque je ne l’ai absolument pas trouvé représentatif du métier de libraire. L’ambiance du livre en elle-même est assez étrange, rien n’est détaillé, le libraire n’a pas de nom, la ville, les clients non plus et on se demande si tout cela est bien réel. Tout est dit avec des termes simples et sans profondeur ce qui ne permet pas de s’y attacher. Finalement on le lit très vite et on tourne les pages sans retenir grand chose. Cela m’a laissé un grand sentiment de frustration puisque j’ai eu l’impression de ne pas avoir saisie toutes les subtilités du roman et je pense que  l’auteur n’a pas suffisamment été au bout de ses idées. Je m’attendais à de vraies situations clients/ libraires ce qui n’est pas du tout le cas. Je ne recommande donc pas ce livre à quelqu’un qui veut découvrir ce qu’est vraiment le métier de libraire.

       Pour conclure sur un point positif, il y a quand même une chose que j’ai aimée dans ce roman, c’est qu’il fait un très bel éloge de la lecture et des livres.  

Citations:

Dès qu’il ouvrait un livre, le libraire était heureux.
Ou du moins, il se sentait bien.
C’était presque une joie d’enfant.
C’était aussi une faiblesse.
Il avait l’impression que l’on s’occupait de lui, qu’on prenait soin de lui.
Pour tout dire, lorsque le libraire lisait un livre, il avait le sentiment d’être aimé.

En bon gardien, le libraire suivait la vie de ses livres, saluait ceux qui partaient et accueillait les nouveaux venus. Il veillait sur leur sommeil, sur leur propreté et vers midi, le libraire allait jusqu’à nourrir ses livres, c’est à dire qu’il en prenait quelques-uns au hasard et en lisait des passages aux autres, à voix haute, en marchant dans les allées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s