Boys don’t cry de Malorie Blackman

Bonjour à tous, aujourd’hui je vais vous présenter un roman jeunesse que j’ai beaucoup aimé: Boys don’t cry! Malorie Blackman est surtout connue pour sa série « Entre chiens et loups » que je n’ai pas encore lu (d’ailleurs, si vous l’avez lu, je suis preneuse de vos avis!). J’ai entendu énormément de bonnes critiques pour Boys don’t cry, son dernier roman, qui m’ont donné très envie de le lire et au final, moi aussi j’ai été conquise!

Couverture Boys don't cry

Résumé:

       Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur, c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais…

Mon avis:

      Déjà, on peu dire que le thème principal du roman est original. En effet, peu de romans parlent de la paternité précoce car souvent ce sont les filles qui se retrouvent mères à l’adolescence et seules à devoir gérer cela, or là c’est l’inverse . L’auteure illustre à merveille cette situation. On suit Dante devenir père peu à peu, en passant du refus total à l’acceptation et au fil des pages, on voit son amour grandissant pour son enfant. C’est un roman très touchant et réaliste que l’on devrait mettre dans les mains de tous les adolescents. On s’attache très vite aux personnages, Dante et son frère Adam, dont les pensées sont alternées dans le roman. Ce livre touche à d’autres sujets sensibles comme la perte d’un parent, le manque de communication dans une famille, l’homosexualité et l’intolérance.  Bref c’est un livre à lire, il est rapide et très bien écrit, un très bel hymne à la tolérance et à l’amour.

 Citations et extraits:

  « Je me suis assis dans le fauteuil face à la poussette et j’ai observé le visage tout plissé du bébé. Des larmes roulaient sur ses joues. Tout en pleurant, il me regardait le regarder. Je me suis dit à cet instant que lui et moi, on ressentait peut-être exactement la même chose. Et il pleurait et pleurait et pleurait de plus en plus fort. Il avait de la chance. J’aurais vraiment voulu en faire autant. Mais les garçons ne pleurent pas. C’est ce que Papa nous a toujours dit et répété à Adam et moi. Et puis ça n’aurait servi à rien. »

« Quand j’avais acheté mon téléphone, on m’avait fournit une notice. Quand papa avait acheté l’ordinateur familial, on lui avait fourni un mode d’emploi.Quand Mélanie m’avait mis Emma sur les bras, je n’avais eu ni manuel, ni explication, ni mise à niveau. Rien. »

« Les garçons ne pleurent pas, mais les hommes oui. »

Publicités

2 réflexions sur “Boys don’t cry de Malorie Blackman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s